Dominic Pacifico

Un Latino muy caliente!

Marc Antonios
Commentaires

Oui, s’il y a un Latino très hot et très chaud, c’est bien le sulfureux Dominic Pacifico. Pas très grand de taille, il charme pourtant avec ses lèvres pulpeuses, ses quelques tatouages, son teint basané et son corps athlétique, un peu poilu et bien proportionné. Dominic Pacifico a été de multiples scènes. Il a joué tant en Europe qu’aux États-Unis pour une multitude de studios comprenant Falcon, Raging Stallion, Alphamales.com, Lucas Entertainment, Kink.com (BoundGods.com, MenOnEdge.com), WorldofMen.com, ButchDixon.com, NextDoorBuddies.com, XtraInches.com, Eurocreme et j’en passe… Bref, ce jeune homme d’origine mexicaine, mais résidant à Los Angeles, ne chôme pas… Dans le dernier numéro, dans notre section Internet XXX, nous vous parlions de l’entente que Dominic Pacifico avait signée avec l’entreprise montréalaise Stunner Media pour créer le site DominicPacifico.com. Mais Dominic Pacifico n’est pas qu’un acteur, c’est aussi un réalisateur et un DJ! Récemment, il a commencé à produire sa propre porno en mettant en scène d’autres acteurs et a ainsi créé Pacifico Entertainment. De son côté, Stunner Media se charge de tout le reste. «Nous sommes très excités à l’idée d’entreprendre ce partenariat avec Pacifico Entertainment et ainsi offrir à nos membres et nos affiliés quelque chose de différent tel que DominicPacifico.com. Dominic n’est pas qu’un producteur, c’est aussi un artiste et c’est ce qui fait que le contenu et le site sont assez uniques», avait dit Philippe St-Onge, le président de Stunner Media.

Dominic Pacifico a été honoré lors de la tenue de plusieurs galas de l’industrie porno nord-américaine. Dernièrement, il remportait le Grabby Award 2012 pour la meilleure scène d’orgasme (Best Cum Scene) avec ses collègues Cameron Marshall et Jimmy Durano pour Cock Tales-Raising The Bar (All Worlds Video / Channel 1 Releasing). Mais ce n’est pas tout. Lors des Grabbys 2011, on retrouve Pacifico dans la catégorie meilleur trio avec Spencer Reed et Alexsander Freitas pour la production de Mustang (Falcon Studios), Adrenaline. L’année précédente, le beau Latino avait été en nomination, encore dans la section meilleure scène d’orgasme, tient donc, avec TJ Hawke pour Asylum, encore de la maison Falcon… Ouf!

Entre ses sets de DJ et ses plateaux de tournages pornos, Dominic Pacifico a bien voulu répondre à quelques questions sur son site web avec Stunner Media et sur sa carrière.

Bonjour Dominic. Après autant d’années dans la porno, qu’est-ce qui t’a amené à fonder ton propre studio et pourquoi maintenant?

Cela fait déjà depuis un bon bout de temps que je pense à créer mon propre studio. Mais on dirait que je n’y étais pas prêt. J’ai passé beaucoup de temps autant devant qu’à l’arrière de la caméra donc, j’y pensais de plus en plus et je crois que le moment était venu pour moi d’avoir mon site. Je crois que c’est dans l’ordre des choses, c’est une progression presque naturelle puisque je ne crois pas vouloir performer devant la caméra pour le restant de mes jours! (rires) Je suis dans l’industrie porno depuis plusieurs années et j’adore ça, c’est donc pour moi une façon parfaite pour continuer dans cette industrie et de faire ce que j’aime le plus…

Pourquoi avoir choisi Stunner Media de Montréal en particulier pour ton site?

Cela fait déjà un moment que je pensais travailler avec une enterprise [qui gère] des sites parce que, il ne faut pas l’oublier, j’ai aussi ma carrière de DJ, DJ Pornstar. J’aime les gens de Stunner parce que c’est travailler comme avec une «famille»,je me sens bien avec eux et que je pourrais oeuvrer avec eux de manière permanente. J’ai vu des porn stars travailler avec d’autres sites et cela ne fonctionnait pas, mais je n’ai jamais vu ça avec Stunner.

Quelle est l’étendue de cette collaboration avec Stunner Media? Qu’est-ce que cela implique pour toi?

Stunner Media est le volet marketing et technologique de mon entreprise Pacifico Entertainment. Je m’occupe de la production, de la réalisation, des tournages du contenu porno de mon site. Et je performe aussi tant à l’arrière qu’à l’avant de la camera! (rires) Donc www.dominicpacifico.com est mon premier véritable site entrepris en collaboration avec Stunner.

Justement, quel est l’objectif de DominicPacifico.com et à quoi l’on peut s’attendre en termes de sexe et d’hommes? Est-ce qu’il y aura des «exclusifs»?

Eh bien, le but est de filmer des jeunes hommes très sexy et des gars musclés. Ce sera le contenu du site. Personnellement, j’aime ces deux types d’hommes. J’aime voir des scènes dans lesquelles les gars sont vraiment attirés les uns aux autres, donc je veux choisir les mecs qui m’attirent moi ou qui seront attirés par les autres acteurs, également.

Je veux voir des gars baiser passionnément, que le sexe soit excitant. Mais vous ne verrez pas ici du fétichisme extrême ou du fisting, ce n’est pas ça que je veux faire avec ce site-là. Mais une chose que vous verrez toujours [dans mes tournages] c’est un condom, parce que c’est un site de sécurisexe uniquement. En 2013, il y aura peut-être deux ou trois exclusifs, mais je ne sais pas si c’est une priorité pour l’instant. Je sens que l’ère des exlusifs est, maintenant, presque quelque chose du passé, mais on verra bien comment les choses évolueront…

Quel type d’homme pourra-t-on voir sur ton site?

Eh bien, il y aura de très hot jeunes hommes, des jocks, et des gars musclés très sexy. J’aime mettre en vedette des gars qui sont versatiles, rien n’est plus sexy que de voir homme qui peut fourrer et se faire fourrer de manière aussi intense…

Mais, à l’heure où il existe déjà tant de sites pornos, quelle clientèle espères-tu séduire avec ton site? À qui veux-tu plaire en termes de «niche» avec DominicPacifico.com?

Je crois que mon site va plaire à ceux qui aiment les Latinos, le nom Pacifico même, je pense, fait appel à une audience qui apprécie les Latinos. Peut-être qu’une scène ne comportera pas deux Latinos, mais il y aura, probablement, toujours au moins un des deux qui le sera. À vrai dire, je ne connais pas de monde qui ne reluque pas un beau gars latino à l’allure un peu macho!

Tes scènes ont été filmées où exactement, aux États-Unis ou ailleurs?

J’ai tourné un peu partout, aux États-Unis, oui, mais aussi au Canada, à Londres et en Amérique Centrale.

Il me semble que cela fait un bon bout de temps qu’on te voit dans la porno, mais depuis combien d’années es-tu dans le domaine maintenant?

J’ai commencé graduiellement à être modèle nu, puis à faire de la porno depuis 1998. Mais c’est en 2004 que j’ai pris un peu plus au sérieux ma carrière porno et que je m’y suis consacré à plein temps.

Ça fait longtemps. Est-ce que tu gardes un décompte des scènes et des films (DVD) dans lesquels tu as joué?

J’ai probablement joué dans plus de 140 DVD depuis mes débuts. Mais, de nos jours, avec le web, les studios ajoutent leurs films au contenu du site, donc, c’est difficile de comptabiliser exactement combien de films j’ai faits…

Il n’y a pas si longtemps, on t’a vu dans plusieurs épisodes du site www.BoundGods.com, est-ce que tu apprécies le BDSM et comment pourrais-tu décrire l’expérience BDSM que tu as vécue?


Il y a des hauts et des bas à mon BDSM! (rires) Non, sérieusement, je ne le fais pas tout le temps, à vrai dire c’est très rare que je le pratique dans ma vie personnelle. C’est ce que je considère comme étant un «ultime fantasme», dans le sens que le genre de BDSM que l’on fait à Kink.com n’est pas quelque chose que l’on peut faire dans sa vie quotidienne, ce sont des scènes qui prennent du temps à produire et qui coûtent cher. Lorsque je joue dans un de ces tableaux, je suis dans un certain état d’euphorie qui est difficile à expliquer. Il faut se laisser aller complètement pour pouvoir apprécier tous les plaisirs et les tourments que le corps reçoit…

De Raging Stallion Studios (RSS) à Alphamales.com, de Lucas Entertainment à UKNakedMen.com, pour ne nommer que ceux-ci, tu as joué dans tant de films et de scènes pour des studios diversifiés, comment est-ce qu’on fait pour s’adapter à chaque fois?

Je travaille devant et derrière la caméra depuis des années maintenant. Le fait de m’adapter aux styles de direction et de genres est presque une seconde nature pour moi. Il faut dire aussi que, sur un plateau de tournage, je ne suis pas un bout en train, je fais rarement des farces, je me concentre plutôt sur la production et sur ce que ressentent les autres acteurs. J’essaie de ne pas me laisser distraire par l’équipe ou par le temps qui passe car, peu importe, mon objectif est de faire la scène la plus sexy qui soit et ce, à chaque fois, justement…

En général, que penses-tu de ton expé-rience dans l’industrie de la porno?

Comme dans n’importe quelle carrière, il y a des hauts et des bas. Tout d’abord, et c’est le plus important je crois, j’aime ce que je fais ou, sinon, je ne le ferais pas. Mon expérience n’est peut-être pas aussi fantastique qu’elle l’est peut-être pour quelqu’un d’autre, mais je suis heureux de ce travail. Je me sens très chanceux d’avoir parcouru autant de chemin. Au cours de ma carrière, j’ai vu tellement de beaux mecs entrer et sortir de la porno et je me demande souvent pourquoi…

Ayant ton site à présent, est-ce que cela signifie que tu ne joueras pas ailleurs?

Tant que je serai en demande, je jouerais pour d’autres studios. De toute manière, je ne crois pas qu’être «exclusif» à mon site soit si important que ça.

Quelle est, d’après toi, ta meilleure scène?

(rires) Je ne sais pas. Je suppose que Adrenaline, de Falcon Studios, c’est ce qui a de mieux puisque cela m’a fait remporter mon tout premier prix.

Quels sont les thèmes ou les fantasmes que tu aimerais réaliser?

Des thématiques de désert, oui, j’aimerais bien explorer ça, ou encore avec l’Amérique du Sud. J’aime bien l’idée, encore, de travailler avec des gars latinos et créer les plus beaux fantasmes qui soient. J’aime aussi les scènes de sexe extérieures, cela fait toujours de très belles images à l’écran.

Et quel est ton genre de mec?

Personnellement, lorsque je me sens tel un top agressif, j’adore un twink complètement bottom. Lorsque je me sens plutôt bottom, alors je veux un gars musclé, un daddy de 6 pi. et 3 po. qui va me prendre en charge et me fourrer intensément et longtemps…

Et quelle est ta position préférée maintenant?

Eh bien, étant 100% versatile, lorsque je suis le bottom, j’aime me tenir les jambes écartées et élevées le plus haut possible afin de me faire pistonner le plus profondément et puissamment. Par contre, lorsque c’est moi le top, alors j’aime ça doggy style (à quatre pattes), pour voir ma queue rentrer et sortir de ce cul chaud et le labourer et l’ouvrir à chaque fois un peu plus.

Est-ce que tu effectues des tournées promotionnelles cet été?

Comme je suis aussi un DJ à plein temps, je voyage tout le temps. Lorsque je suis en tournée, j’apporte toujours des items promos, des photos, des DVD, des cadeaux que je donne à chacune de mes prestations de DJ. Pour voir quelles seront mes prochains gigs, il faut aller sur www.djpornstar.comou encore www.dominicpacifico.comet lire mon blogue très sexy.

Et qu’en est-il de tes tournages, tes projets?

Je filmerai à Las Vegas, à San Diego, à Los Angeles, à Montréal et à Londres au cours de l’été 2013. Pour ce qui est des projets, ce n’est pas ça qui manque: on procèdera au lancement d’une nouvelle collection de DVD, il y aura une ligne de jouets sexuels et, enfin, des scènes seront disponibles sur maleflixxx.tv prochainement.

Tu seras très occupé donc à ce que je vois. Merci infiniment pour avoir pris le temps de répondre à nos questions et bonne chance.

C’est moi qui vous remercie pour m’avoir dans ZIP!