Chez Bouffe

Un chef d’origine britannique fait un tabac dans HoMa

Daniel Rolland
Commentaires
Vous aimez les potins? Savez-vous qui excite en ce moment les papilles gustatives dans l’Est de la ville? Je vous le donne en mille. Il a pour nom Paul Robert. Il est natif de Staffordshire (in England, of course), patrie des illustres fabriques de porcelaine de Wedgewood et Royal Doulton. Il aurait pu subir l’influence locale, mais il a préféré voir ce qu’on pourrait ajouter d’agréable dans ces mêmes assiettes si fines. Il l’admet, dans sa région la cuisine demeure tristounette. C’est pourquoi, lui, l’amateur de bonne cuisine, est allé se perfectionner à Londres auprès de Maco Pierre White, un chef doublement étoilé au Michelin. Ensuite il a émigré en Colombie-Britannique et travaillé pour la chaîne Fairmont, puis la Pinsonnière dans Charlevoix et enfin Au pied de cochon avec Martin Picard pour se familiariser avec notre terroir. Maintenant, c’est Hochelaga-Maisonneuve qui a les honneurs de l’avoir dans ses murs. Pour trouver son bistro Chez Bouffe, pas besoin de GPS. Il est juste en diagonale du Théâtre Denise-Pelletier. Il faut voir Patricya en salle, qui maîtrise parfaitement le service, et qui est en plus formée comme sommelière. N’hésitez pas à lui demander conseil, vous ne pouvez pas lui faire plus plaisir. Nous avons goûté des veaux exquis dans trois déclinaisons, de bonnes huîtres Malpè-ques, des oursins de Rimouski, des gnocchis affolants. Côté vin, que des importations privées. Le Pierre Luneau Papin, un vin blanc, vaut le détour en accompagnement des fruits de mer, tout comme le Gamay d’Auvergne avec les viandes. L’espace me manque pour détailler toutes ces douces folies. Cette nouvelle enseigne est en train de devenir la coqueluche de ceux qui s’estiment gourmets. Allez-y en pèlerinage les yeux fermés et la bouche grande ouverte.


Chez Bouffe. 4316 rue Sainte-Catherine E. Mtl. H1V 1X9
Tél. (514) 252 5420
www.chezbouffe.ca