Fierté Montréal organise l’InterPride 2013

INTERPRIDE À SAVEUR MONTRÉALAISE

Michel Joanny-Furtin
Commentaires
Hôte de l’InterPride 2013, Fierté Montréal met en place une conférence mondiale sur la production d’évènements de la communauté LGBT et d’autres pertinents sujets d’actualité. Ce double événement se déroulera à l’hôtel Delta Centre-Ville Montréal, du jeudi 10 au dimanche 13 octobre, soit quatre jours pendant la semaine de la 23e édition du Black&Blue du 9 au 15 octobre. Si la conférence débute officiellement le jeudi, plusieurs comités d’InterPride se réunissent dans le cadre de l’AGA dès le mercredi 9 octobre. « En plus de présenter les états financiers, le rapport de la présidence et des élections, nos réunions permettent de faire le point des démarches communautaires dans chaque ville, de définir des visions thématiques pour les fiertés à venir, d'échanger des pratiques concernant l'appro-che des politiciens ou des commanditaires », détaille Éric Pineault, président de Fierté Montréal.

« Nous avons posé notre candidature en 2011 lors de l’InterPride de Bruxelles. Il y avait d’autres villes candidates, mais quand elles sont su que Montréal se présentait, tout le monde s’est tassé », résume Éric en souriant. « Apparemment, tout le monde avait envie de venir à Montréal. Ça fait un an que nous préparons cette rencontre, et nous avions le goût de recevoir. Montréal est une ville ouverte, inclusive, elle a un côté européen. Et son Village reste en soi une exception mondiale. »

«Ça faisait cinq ans déjà que l’InterPride n’était pas venue au Cana-da, et c’est Divers/Cité qui avait reçu les délégués à Montréal en 2003, complète Jean-François Boudreault, vice-président de Fierté Montréal. C’était il y a 10 ans. Ce sera donc un anniversaire, en quelque sorte.»

Une saveur montréalaise

Pour le volet Montréal, plusieurs événements ponctueront le congrès. Le 30e tournoi national de Volley Boréal Big Jump LGBT aura lieu à Longueuil pendant le congrès. Michel Dorion prépare un spectacle avec des invités, des chanteuses live, des drag kings, etc.; n’oublions pas que nous avons à Montréal une culture de la drag queen, et un marché lié, qui sont assez exceptionnels.

« Le jeudi soir, après un tour de ville de Montréal, la soirée d’ouverture et le cocktail des Bourses souhaitera la bienvenue aux délégués et aux représentants du gouvernement provincial, et annoncera les bourses remises à des individus ou organismes. 20 % des participants sont à Interpride grâce à ces bourses, insiste Éric Pineault. Ce cocktail d’ouverture aura lieu du pied au sommet de la tour olympique
illuminée,

pour l’occasion, aux couleurs du drapeau arc-en-ciel! Journée ouverte à la jeunesse, le vendredi se partagera en séances plénières, ateliers et conférences qui se poursuivront le samedi, parachevé par un banquet. Le dimanche sera consacré à un brunch d'adieux et une ultime séance plénière.»

Un congrès en trois volets


«Un volet Droits humains traitera des nouvelles luttes à envisa-ger, les appels au boycott, les interpellations auprès de l'ONU, les développements des réseaux auprès d'Amnistie Internationale, ILGA (International Lesbian and Gay Association) ou EPOA (European Pride Organisers Association), etc.», explique Éric Pineault. «Le volet Action politique est un domaine où InterPride est très actif, en ce qui concerne par exemple le boycott de la vodka russe, ou les interventions auprès du CIO (Comité international olympi-que) à propos des prochains Jeux de Sotchi, poursuit Éric. InterPride se conçoit comme un agent de communication entre toutes les Fiertés et leurs réseaux.»

« Enfin, il y aura le volet Montréalais dans lequel, Line Chamberland abordera la Politique de lutte contre l'homophobie, fruit d'une histoire remarquable. Le Québec est la seule province au Canada, et le premier État en Amérique du Nord, à l'avoir initiée. Unique au monde sauf, peut-être, dans les pays scandinaves.»
«Le Foyer de l’hôtel Delta sera mis à contribution, ajoute Jean-François Boudreault. Il accueillera l’exposition de photos autour des 35 ans du drapeau arc-en-ciel, les kiosques des partenaires, des corporations et des associations et un encan silencieux.» Pour participer au congrès, il en coûtera 250 $ pour les membres, 350 $ pour les non-membres. Mais à ce tarif, tout est compris, outre les ateliers et les documents : le cocktail d’ouverture, les lunchs, le souper de gala, et… les pauses café.


www.interpride2013.org