Fierté Montréal

du 12 au 18 août Appuyer les LGBT d’Europe de l’Est

André-Constantin Passiour
Commentaires
C’est du 12 au 18 août que les LGBT montréalais festoieront et s’amuseront dans le Village et au centre-ville pour les célébrations de la Fierté Montréal. Mais, souvent, de telles festivités sont réprimées en Europe de l’Est. Les communautés LGBT demeurent largement marginalisées et même ostracisées. C’est pourquoi, dans leur appui annuel, les organisateurs de Fierté Montréal veulent cette année mettre l’emphase sur ce que vivent les LGBT de ces pays, en particulièrement en Pologne. Si les pays occidentaux poussent vers l’avant et adoptent même des lois permettant aux conjoints de même sexe de se marier, la France et la Grande-Bretagne étant les derniers en lice, il en est tout autrement en Europe de l’Est, ce qu’on appelait autrefois le «Rideau de fer» (au temps de la Guerre froide). Ces sociétés demeurent fondamentalement conservatrices, qu’elles soient catholiques ou orthodoxes de confession. Pour preuve, la Fédération de Russie a adopté le 11 juin une loi «anti propagande homosexuelle» très contraignante.

C’est donc en soutien aux LGBT de ces pays européens que Éric Pineault et Jean-Sébastien Boudreau, respectivement président et vice-président de Fierté Montréal, ce sont rendus à Varsovie, le week-end du 7 au 9 juin, pour la Fierté de la capitale polonaise. Ils ont assisté, entre autres, à la levée du drapeau arc-en-ciel à Varsovie en compagnie d'une représentante élue du parlement polonais, seule députée trans en Europe, ainsi qu'avec Jej, organisateur, qui sera un des coprésidents d'honneur de Fierté Montréal.

«Comme nous pouvons le voir, l’homophobie existe encore dans le monde, on l’a même vu lors des manifestations entourant l’adoption de la loi sur le mariage gai en France. Il y a même, dans certains pays comme la Russie ou ailleurs, un raffermissement de cette homophobie. Nous observons un net recul des droits des personnes LGBT en Pologne et dans le reste de l’Europe de l’Est et Fierté Montréal veut sensibiliser les LGBT d’ici à ce qui se passe là-bas et ainsi créer des liens plus forts de solidarité», a indiqué Éric Pineault.

Lors d’un récent entretien, M. Pineault nous a expliqué qu’il y a une recrudescence de l’homophobie en Europe de l’Est qui s’exprime par des politiques plus rigoureuses alors que, souvent, les autorités et certains groupes veulent empêcher la tenue de rassemblements pacifiques de la fierté. Par conséquent, il faut agir et soutenir les efforts des LGBT de ces pays. «C’est terrible, on se doit de faire quelque chose», a commenté M. Pineault. Ainsi, Jej, un militant du comité Warsaw Pride, sera donc l’invité d’honneur. « […] Nous voulons démontrer notre solidarité envers les LGBT polonais et nous accueillerons donc un de leurs représentants à Montréal», d’ajouter le président de Fierté Montréal, Éric Pineault.

Bien que la date ne soit pas encore connue, l’envoyé du comité Warsaw Pride s’adressera à qui voudra bien l’écouter lors d’une conférence qui fera partie du programme officiel de Fierté Montréal. Bien entendu, le représentant polonais sera du défilé de la Fierté le dimanche 18 août…

FIERTÉ MONTRÉAL Bien sûr, il faut suivre la programmation complète dans l’édition papier de Fugues (et sur son site web) d’août ainsi que sur le site de FIerté Montréal fiertemontrealpride.com