Le Salon Panache

Un Panache qui décoiffe!

Jérimi Scott
Commentaires
Né de la vision des deux propriétaires, Matthew Waldron et Frédéric Rousseau, le salon Panache, situé sur le boulevard de Maisonneuve, a commencé ses opérations en octobre 2011. Depuis son ouverture, il semble que la jeune entreprise n’ait vécu aucune stagnation, aux dires des propriétaires, dans la mesure où, en moins de six mois, l’équipe est passée de cinq à dix-neuf employés. Durant cette croissance rapide, le modeste salon s’est vu transformé par l’addition du local voisin, la deuxième phase du projet. Une chose qui frappe dès la première visite est le design du local. Faisant usage de contreplaqué, de panneaux d'aggloméré peints et de tôle embossée d'origine. Réalisé par des amis des propriétaires, BlazysGerard (qui ont signé, entre autres, le design de la Brasserie Les Sœurs Grises, du Restaurant Les Cavistes et des nouveaux espaces de restauration du Casino de Montréal), le concept en est assez simple : mini budget pour maxi effet.

On y mélange les textures et on mise sur les petits détails qui, au final, rendent l’expérience encore plus grandiose. Savamment divisé afin de loger à l'intérieur de ce nouvel écrin urbain les nombreuses fonctions que compte un atelier de création capillaire, artistes du cheveu et clients s'y côtoient avec bonheur et surtout, avec panache!

Quand on demande aux jeunes hommes ce qui, selon eux, consti-tue la clé du succès de Panache, la réponse est unanime : les employés. Ayant longtemps travaillé dans le milieu de la coiffure, Matthew reconnaît que si les employés sont heureux au sein de l’entreprise, le reste se place de manière naturelle et ils y contribuent avec plus que juste un service. Cela vise à créer l’expérience globale, de l’accueil à la sortie. La diversité au sein de l’équipe manifeste aussi clairement ce désir de vouloir sortir des conventions. La base de ce succès revient évidement aussi à ce partenariat égalitaire entre un coiffeur de carrière et un gestionnaire créatif qui regorge d’idée, le tout dans une symbiose presque parfaite!

Parlant de créativité, avec l’arrivée des restaurants mobiles, les jeunes hommes d’affaires ont décidé de créer, en 2012, la «Panache Mobile», née du même concept que ces foodtrucks que l’on voit de plus en plus déambuler dans les rues de la métropole. Au cours du dernier festival Juste Pour Rire, on pouvait s’y faire coiffer, maquiller et même masser, le tout dans ce mini-salon mobile. Cette idée, disent-ils, en est une qui représente tout à fait leur approche «sans prétention» qui reste un pilier de leur philosophie : l’excellence dans la simplicité et le plaisir. Panache offre à sa clientèle une gamme performante de produits naturels signée Kevin Murphy (pour la coiffure) et Babor, une marque Allemande, (pour les soins esthétiques).



Qu’y a-t-il dans les cartes de Panache pour le futur? Plein de projets, mais surtout la promesse d’une expérience unique. Il faut la vivre pour comprendre. Alors, la prochaine fois que votre coiffeur n’est pas disponible ou que le salon tout blanc ultra-moderne chromé de partout vous tente moins, pensez au bonheur du confort de votre chalet, pensez à Panache!

Panache, 1126, boulevard de Maisonneuve est,
Montréal, H2L 1Z5 T. 514-509-1126 salonpanache.ca PanacheMontreal sur Facebook