Solidairement vôtre!

Je vous salue Marie, pleine de… « cash »

Steve Foster
Commentaires
Après le financement par les « conservatueurs » d’organismes d’évangélisation, qui considèrent les personnes LGBT comme des malades, pour des projets en coopération internationale; après la création du Bureau de la liberté de religion du Canada, toujours par les conservateurs, voilà que nous apprenions à la fin du mois d’avril que le gouvernement de Stephen Harper finançait les écoles privées à vocation religieuse de niveau postsecondaire, dont plusieurs condamnent les relations homosexuelles. Les conservateurs ont donné quelque 20 millions de dollars à treize universités et collèges privés au fondement chrétien ou évangéliste. Par exemple, Radio-Canada rapportait que « l'Université Trinity Western, en Colombie-Britannique, a obtenu 2,6 millions de dollars grâce au programme. Le Collège universitaire Redeemer, en Ontario, et l'Université Crandall, au Nouveau-Brunswick, ont quant à eux reçu respectivement 3 et 6 millions de dollars ». Et que « ces établissements exigent du personnel et des étudiants qu'ils adhèrent à un code moral. Ce code interdit, entre autres, toutes relations homosexuelles, considérées comme contraires à la Bible. »

Pour la « Christian Higher Education Canada », rien de plus normal que de recevoir ces sommes, car ils ont des droits, eux aussi. La journaliste Brigitte Bureau nous rapporte que pour cette association, les codes moraux respectent les exigences des lois sur les droits de la personne. Mais peut-on leur reprocher cette interprétation quand « le ministre d'État aux Sciences et à la Technologie, Gary Goodyear, explique que tous les collèges et les universités accrédités étaient admissibles au programme. Toutefois, il n'explique pas pourquoi le gouvernement a choisi d'inclure les établissements privés religieux ».

Joualvert, il y a toujours bien des limites à ce que nos taxes et impôts servent à soutenir celles et ceux qui nous méprisent et nous ostracisent. Je dis notre argent, car comme gais, lesbiennes, transsexuel(le)s et transgenres, nous aussi payons nos impôts et nos taxes. Je l’ai dit souvent, mais il semble bien que pour Harper et une bonne partie de sa gang de fanatiques, nous soyons considérés encore et toujours comme des citoyens de seconde zone, ça aussi je l’ai déjà dit!

Depuis longtemps, je dénonce les actions de ce gouvernement. Qu’elles concernent les personnes LGBT, les femmes, les Premières Nations ou encore l’environnement, la recherche et la science, la coopération internationale, la réforme de l’assurance-emploi et j’en passe, rien de ce qui devrait faire du Canada un pays du 21e siècle n’est au rendez-vous. Prises séparément, ces actions peuvent sembler presque inoffensives. C’est lorsque nous les mettons bout à bout que nous constatons que les « conservatueurs » transforment nos institutions en mariant leur idéologie, souvent religieuse, avec la gestion de l’État.

Cette dérive est plus que dangereuse, car non seulement elle fait régresser notre société, mais elle instaure aussi une culture du fanatisme dans les politiques gouvernementales. D’ailleurs, il suffit de constater comment la réputation du Canada sur la scène internationale dégringole pour se convaincre que ce genre de gouvernance n’a rien de bon.

George Bush disait soit qu’on était avec les États-Unis, sous-entendant les bons, ou contre les États-Unis, pour définir les mauvais. Harper et ses sbires sont dans cette même lignée. Si nous avons le malheur de ne pas partager leurs vues, alors nous sommes automatiquement considérés comme les ennemis. Et quoi de mieux pour nous assurer que le peuple est avec nous qu’un sondage, tordu, pour venir étayer nos prétentions, tout en isolant les détracteurs de nos décisions?

Voici le genre de questions démagogiques auxquelles nous devons répondre en allant sur le site du parti «conservatueur» :

• Est-ce que vous soutenez la taxe sur le carbone tueuse d’emplois de 21 milliards de dollars de Thomas Mulcair?
• Est-ce que vous êtes d’accord avec notre politique étrangère réfléchie consistant à soutenir Israël?
• Est-ce que vous soutenez notre plan permettant le partage du revenu des familles afin de permettre à celles-ci de payer moins d’impôt?
• Est-ce qu’une force militaire solide est importante pour le Canada?
• Est-ce que les demandeurs du statut de réfugié devraient recevoir de meilleurs soins de santé que les citoyens canadiens?
Est-ce que vous soutenez notre décision d’abolir le registre des armes d'épaule, inefficace et coûteux?

Voilà comment on se donne raison!

Un jour, une personne que je respecte énormément m’a dit que j’étais démagogique lorsque j’écrivais sur Harper. Quand je regarde ce sondage et l’œuvre générale du gouvernement Harper, le souvenir de ce commentaire me porte à sourire.

Heureusement il y aura des élections en 2015, et j’ose espérer que les gens sortiront de leur torpeur et mettront à la porte ce fléau avec toute sa ménagerie… On mérite vraiment mieux!

Et en attendant ce jour, nous pouvons toujours réciter… Je vous salue Marie, pleine de « cash »!