Investir

L’investissement socialement responsable

DESJARDINS
Commentaires
Investir, c’est chercher à faire croître son patrimoine grâce à des outils de placement qui répondent aux objectifs des investisseurs. Les produits de placement sélectionnés par un investisseur doivent correspondre à son horizon de placement et à sa tolérance aux risques, mais saviez-vous que les choix de placement peuvent également permettre à l’investisseur de partici­per au développement durable ? Les critères ESG
Il est légitime, pour tout investisseur, de vouloir faire fructifier son patrimoine; ceci est également vrai pour ceux qui désirent opter pour des placements qui vont au-delà du seul rendement financier. Les crises environnementales, les scandales financiers, l’exploitation d’enfants de pays en voie de développement, et bien d’autres pro-blèmes se sont multipliés au cours des dernières années. Notre conscience sociale collective a été à l’origine de l’ajout à l’investissement traditionnel de critères extra-financiers. Les critères, dits ESG, ont été regroupés en trois grandes catégories : E pour environne-mental, S pour social et G pour gouvernance.

Présentement, il n’existe pas de définition normalisée de l’inves-tissement socialement responsable (ISR). Ainsi, on entend parfois parler d’investissement dit «éthique», «durable» ou «responsa-ble». Si les expressions utilisées peuvent différer, l’objectif est unique : il s’agit d’intégrer les critères ESG dans la sélection et la gestion des placements et investissements boursiers.

En intégrant des critères ESG à l’évaluation du rendement d’une entreprise, les analystes financiers vont au-delà de la performance financière du titre en évaluant le caractère «responsable» de l’entreprise. Dans le cadre de cette évaluation, le pourcentage de rejets varie selon les secteurs et leurs enjeux respectifs. En ISR, le portefeuille de placement est ainsi composé d’entreprises démontrant une volonté d’améliorer leurs pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.


L’actionnariat engagé

Une fois la constitution du portefeuille complétée, les initiatives d’engagement débutent. À titre d’actionnaire, le gestionnaire de portefeuille invite la direction de certaines entreprises au dialogue. Les enjeux soulevés par le dialogue sont vastes et peuvent porter sur la divulgation d’information, la gestion environnementale, les enjeux sociaux ou la rémunération des dirigeants. Lorsque le dialogue porte fruit, les améliorations apportées par ces entreprises permettent ensuite d’influencer les pratiques de l’ensemble du secteur.

Aux initiatives de dialogue s’ajoute l’exercice du droit de vote. Lors de l’assemblée générale des actionnaires, les gestionnaires de portefeuilles détenteurs du titre utilisent leur statut pour déposer des résolutions proposant les améliorations ESG. Un gestionnaire peut agir seul ou en coalitions nationales, voire internationales.

L’actionnariat engagé dans le cadre de l’ISR demande beaucoup de persévérance et peut s’étendre sur plusieurs années, mais reste l’un des meilleurs moyens d’inciter les entreprises à modifier leurs comportements.

Un levier de changement
L’ISR, c’est plus qu’une solution d’investissement, c’est un levier de changement. Les portefeuilles ISR exercent ainsi une nouvelle dimension de la responsabilité fiduciaire des placements dont ils ont la charge. Et si l’évaluation des titres diffère de celle utilisée dans le cadre de l’investissement traditionnel, les rendements de l’ISR, quant à eux, sont équivalents à ceux générés par les placements traditionnels.

Les 4 Portefeuilles SociéTerre de Fonds Desjardins sont des solutions de placement qui contribuent à faire évoluer positivement les pratiques environnementales, sociales et de gouvernance des entreprises qui les composent. Les Portefeuilles sont composés du Fonds Desjardins Environnement et d’une sélection de fonds gérés par notre partenaire Placements NEI, et sont admissibles aux diffé-rents régimes enregistrés tels que le REER et le CELI.

Il est donc possible de faire fructifier son épargne tout en visant à influencer les pratiques des entreprises envers l'environnement et les communautés. Et ce n’est que le début !