Projet de livre

Écrire nos réalités pour inspirer et amener un changement social

Julie Vaillancourt
Commentaires
Christiane Pitt et Marie-Noëlle Desnoyers sont en couple depuis 13 ans. L’amour qu’elles se portent mutuellement les a aidées à traverser les moments difficiles. Fortes des expériences qu’elles ont vécues, elles désirent aujourd’hui réaliser un projet qui leur tient à cœur : faire publier un recueil d’histoires lesbiennes, qui permettra au grand public de connaître les réalités de l’amour saphique. Christiane Pitt et Marie-Noëlle Desnoyers sont en couple depuis 13 ans. L’amour qu’elles se portent mutuellement les a aidées à traverser les moments difficiles. Fortes des expériences qu’elles ont vécues, elles désirent aujourd’hui réaliser un projet qui leur tient à cœur : faire publier un recueil d’histoires lesbiennes, qui permettra au grand public de connaître les réalités de l’amour saphique. Les deux femmes lancent donc un appel à la communauté et invitent les lesbiennes de toute la francophonie, de même que leurs familles, ami(e)s, collègues de travail, ou toutes personnes désirant partager le « message de l’amour entre elles » à soumettre un texte pour future publication. Ces histoires autobiographiques, à dénouement heureux, peuvent concerner diverses étapes de vie (acceptation de son orientation, sortie du placard, expérience à l’école, famille, mariage, adoption, homoparentalité, vieillesse, etc.). Au final, l’ouvrage viendra offrir une multiplicité de points de vue positifs, vécus et autobiographiques, sur les réalités lesbiennes. Et puisque toute histoire peut en inspirer une autre et même changer une vie, Marie-Noëlle n’hésite pas à raconter la sienne, celle qui la pousse aujourd’hui à rassembler vos bribes de vies pour en faire un livre.

Comment vous est venue l’idée d’un tel projet?

Nous avions remarqué le manque de littérature sur l'homosexualité féminine et nous avons vécu dans des régions éloignées du Québec, où on a noté le manque d'information et d'aide aux jeunes et moins jeunes concernant leur questionnement. Nous voulons montrer qu'être lesbienne est une partie de notre vie et que ça ne change rien au fait que nous pouvons être de bons parents, des amies extraordinaires, des collègues compréhensives et des filles présentes pour leurs parents. Certains parents aimeraient mieux «mourir» que de savoir leur fille lesbienne et iraient même jusqu'à les renier, comme ç’a été mon cas. Je crois qu'il faut que cette incompréhension cesse.


Peux-tu nous parler davantage de cette situation difficile avec ta mère?

Autant ma mère m'a tourné le dos à cause de son refus d'accepter mon homosexualité, autant lorsque la mère à Christiane nous a surprises au moment d'un échange de baiser fougueux en avant de chez elle, elle a confronté ma copine pas pour son homosexualité, mais pour le fait qu'elle ne lui ait pas dit pour nous deux! Malgré le désaccord avec ma mère, je l'aimerai toujours et j'ai su grandir et cheminer à travers la vie en tirant comme leçon de «vivre ma vie selon mes émotions et mes sentiments», car selon moi c'est la seule façon d'être heureuse : s'il y a bien une personne qui apporte encore plus de bonheur dans ma vie, c'est bien Christiane et vice versa (Christiane me l'a confirmé!).


Votre couple est donc demeuré très soudé?

Notre couple a su évoluer et s'adapter aux situations qui pouvaient parfois paraître difficiles, comme notre mariage sans le père de Christiane et sans ma mère. Sans oublier mon questionnement envers ma sexualité, ce qui a amené son lot d'émotions et, comme beaucoup d'autres femmes comme nous, le jugement des gens et leur incompréhension face à un amour profond et tellement fort, mais pour certains tellement « pas naturel » ou « temporaire », en attendant le bon gars... Pour sa part, Christiane adore les femmes, mais elle m'aime avant tout pour la personne que je suis. Pour moi, aimer c'est avant tout créer une relation sans borne et empreinte de complicité et de respect et c'est ça qu'on vit toutes les deux! Nous avons déjà pensé fonder une famille, mais pour l’ins­tant la vie nous pousse vers d’autres projets…


Parlant de vos projets, quels types de récits recherchez-vous pour celui-ci?

Notre projet cible des textes autobiographiques (l’auteure elle-même), biographiques (père, mère, amis, etc.) de tout genre (humoristique, dramatique, croissance personnelle) de la vie de tous les jours. Que vous soyez lesbienne, bisexuelle, translesbienne ou pansexuelle, père, mère, frère, sœur, collègue, ami(e), ce que nous voulons ce sont des histoires qui font sentir que la vie entre femmes est une chose merveilleuse et empreinte de complicité et d'amour! Nous voulons en faire un « bouillon de poulet pour l'âme lesbienne ». Nous avons toutes une histoire… Pourquoi ne pas la partager avec des gens pour faire évoluer les choses? Lorsque nous pensons que notre vie n'a rien d'extraordinaire pour nous, il peut en être tout autrement pour quelqu'un qui se cherche ou qui veut simplement se sentir bien dans sa peau. Toute histoire peut changer une autre vie!


Quel est votre but ultime avec ce livre?


Permettre une belle visibilité lesbienne et faire connaître notre
réalité à tous de manière harmonieuse, humaine et empreinte de respect et d’ouverture. Ce projet vise à ouvrir les portes de la compréhension de notre réalité : des femmes qui s’aiment! Je crois qu'il est tellement important de faire comprendre aux gens, mais avant tout aux filles qui se posent des questions ou qui ont besoin de modèle, qu'être lesbienne est un atout qui nous permet de comprendre que le jugement et l'exclusion sont préjudiciables et des-tructeurs. Finalement, que l'amour soit lesbien, bisexuel, hétéro- sexuel, pansexuel ou transsexuel, il tend vers la même chose : être aimé, accepté et respecté!

Date butoir pour envoyer vos textes (400 à 1000 mots) pour la sélection : 1er juin 2013. Envoi, informations et/ou questions à Marie-Noëlle Desnoyers et Christiane Pitt [email protected]

Vos récits – en français ou en anglais – peuvent être anonymes ou signés par votre prénom seulement. Indiquez votre âge, ville ou région de résidence actuelle. Si votre texte est retenu pour publication, un contrat de consentement sera signé avec la maison d’édition par les auteurs concernés. Les éditeurs s’engagent à publier intégralement leur récit et à
respecter la vie privée de toutes les personnes impliquées.