Du gaz propane à l’éthanol en passant par l’électrique...

On en brûle d’envie !

Carl-Éric Laflamme
Commentaires
Rien ne vaut la belle chaleur d'un foyer pour se garder au chaud. C’est sans doute pour cela que la moitié des acheteurs de foyers au Québec optent pour le foyer au bois. Toutefois, que ce soit pour des raisons pratiques, de santé ou en raison d'un budget plus limité, nombreux sont ceux qui se tournent vers les foyers au gaz (propane ou naturel), à l'éthanol ou vers les foyers électriques. Tour d'horizon des options qui s'offrent à vous. Les foyers au bois, une option à oublier en ville
Saviez-vous que la combustion du bois peut être nocive? Qu'elles proviennent d'un poêle à bois, d'un foyer ou d'un feu de camp, les fumées qui s'en dégagent ne sont pas aussi inoffensives qu'on le pense. Selon Environnement Canada, un poêle à bois non certifié émet autant de particules fines dans l'atmosphère en neuf heures qu'un poêle certifié fonctionnant soixante heures ou une automobile de type intermédiaire parcourant 18 000 km en un an. D’ailleurs, certains endroits à Montréal ont proscrit les foyers au bois pour diminuer le smog et les problèmes respiratoires des habitants. Ailleurs, dans les villes avoisinantes, on incite à la diminution de l'utilisation des foyers au bois. De plus, ces derniers doivent respecter certaines normes pour que leur utilisation soit légale. Qu'à cela ne tienne, les consommateurs peuvent opter pour des foyers au gaz (propane ou naturel), électriques, à l'éthanol ou aux granules. Mais avant d'opter pour l'une ou l'autre de ces solutions de chauffage, mieux vaut déterminer quelle utilisation que vous en ferez. Pour l'ambiance ou pour un chauffage d'appoint?

Foyers et poêles au gaz
Pour tous ceux qui prévoient chauffer la maison avec leurs foyers l'hiver, ou alterner avec leur chauffage de base, ou même prévoir les pannes d'électricité, il vaut mieux se diriger vers un foyer au gaz. En effet, ce sont ceux qui peuvent chauffer le mieux une maison (mis à part les foyers au bois).

Le gaz propane
Le consommateur aura beaucoup de choix dans les types de flammes et dans la qualité du chauffage. Il existe plusieurs sortes de brûleurs, c'est pourquoi il peut devenir facile de se rapprocher d'une ambiance et d'une utilité similaire au foyer au bois. La flamme des brûleurs au propane s'est beaucoup améliorée depuis les dernières années. Avec les fausses bûches d'allure de plus en plus naturelles, la différence entre une vraie flamme et celle du brûleur au propane est parfois si minime que c'est à s'y méprendre. Que vous choisissiez de fausses bûches, des pierres ou même des cristaux dans différents choix de couleur, tout ceci donnera un style unique à votre foyer.

Le gaz naturel
Extrait du sol, il est ensuite amené dans les différents quartiers vers chacune des maisons. On retrouve de plus en plus de « quartiers bleus », desservis par Gaz métro (logo flamme bleu). Le gaz naturel est plus puissant que le propane, ce qui lui donne une flamme bleue et pas orangée comme c'est le cas avec le propane. Plus puissant, donc plus chaud, il est par conséquent moins dispendieux de chauffer au gaz naturel... Son principal inconvénient est qu'il n'est pas disponible partout.

Le foyer électrique
Le foyer électrique est parmi les moins chers que l'on trouve sur le marché. On le retrouve un peu partout dans les grands magasins. Sa flamme n'a toutefois pas l'allure naturelle. Il s'agit en fait d'un jeu de lumière sur des plaquettes de miroir, qui, de façon répétitive, forme des flammes en action. C'est une alternative envisageable lorsque le budget est restreint ou que les règlements municipaux ne permettent l'utilisation d'aucun autre type de foyer. Celui-ci étant sans flamme, il ne représente aucun danger et dégage quand même une bonne chaleur (plus ou moins 1500 watts).

Le foyer à l'éthanol
Au Québec, le foyer à l'éthanol est apparu il y a environ trois ans et la demande est en forte croissance. Comme les foyers à l'éthanol ne sont pas tous homologués, certaines compagnies d'assurances ne les approuvent pas. Il vous appartient de faire vos démarches auprès de votre assureur avant de vous en procurer un. Le foyer à l'éthanol offre plusieurs possibilités. En effet, il peut être installé partout dans la maison. Que ce soit à la salle de bain, à la chambre à coucher ou ailleurs dans la maison, l'installation est si simple qu'on pourrait en mettre un peu partout! L'éthanol est un gaz inodore lorsqu'il brûle, il ne dégage aucune émanation toxique et ne laisse pas de suie. La seule chose qui s'en dégage est une vapeur d'eau et une très faible quantité de CO2, équivalente à ce que reproduit une respiration humaine. On utilise ce foyer comme un brûleur à fondue. On remplit le réservoir au complet et on allume avec un briquet. On l'éteint ensuite avec un couvercle. Une fois rempli, il peut brûler de sa belle flamme pendant cinq à six heures. Le coût est toutefois élevé, surtout pour les modèles homolo-gués. Bien que ce type de foyer ne chauffe pas beaucoup, il crée une ambiance chaleureuse, il est très tendance et il représente une alternative très intéressante et écologique pour les endroits ne permettant pas l'ajout d'un foyer au bois ou au gaz.

Les prix Foyer électrique haut de gamme : 479 $ à 1 500 $ /
Foyer à l'éthanol : 1 200 à 3 000 $ / Foyer au gaz : 2500 $ à 10 000 $ /
Foyer au bois : 4000 $ à 15 000 $