Solidairement vôtre

2012, revue et non corrigé

Steve Foster
Commentaires
Une autre année vient de prendre le bord. Personnellement, j’en suis heureux qu’elle se termine, car 2012 fut plus que pénible pour ma part. Me remettant difficilement d’un AVC subi le 26 décembre 2011, j’ai passé plus de la moitié de l’année à avoir des problèmes avec les effets secondaires de mes médicaments. Pertes de mémoire pendant plusieurs mois, agressivité, fatigue, anxiété, dépression avec idée suicidaire. Ajoutez à cela que le Conseil a dû mettre à pied, fin avril, sa directrice des communications faute de ressources financières, me laissant pour ainsi dire seul pour faire tout le travail. Bref, une année d’enfer ou presque. Heureusement, les gens que je côtoie de par mon travail et mes loisirs, m’ont témoigné leur soutien, leur amitié et toute leur tendresse au fil des mois, ce qui m’a parmi de passer au travers 2012.

C’est pourquoi mon coup de cœur toute catégorie pour cette année leur est destiné. À vous toutes et tous, qui êtes si nombreux à m’avoir témoigné amitié, tendresse et soutien, je vous remercie du fond du cœur. Et étant donné que mon cœur n’a pas de fond mes remerciements sont infinis. Je me sens plus que privilégié de vous avoir dans ma vie.

Mes coups de cœur
Il y a plusieurs nouvelles qui mériteraient d’être dans cette liste, mais comme à chaque année, il faut faire des choix. Donc voici ce que j’ai retenu pour 2012.

• La création de l'Association des lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres du Rocher-Percé et de l’Association de LGBT de Baie-des-Chaleurs.

• L’Association québécoise de prévention du suicide qui cette année
a inclus nos réalités dans leur campagne Le suicide n’est pas une option.

• Mme Carina Vance Mafla (photo), ministre de la Santé de l’Équateur qui, dès son arrivée en poste, a décidé de fermer les cliniques religieuses qui pratiques des thérapies de «guérison» des lesbiennes.

• Jeunesse Idem qui cette année a organisé, en collaboration avec le Centre d’étude et de recherche en intervention sociale, le 1er colloque en Outaouais sur la diversité sexuelle Lutter contre l’homophobie, un geste à la fois : pistes d’action pour promouvoir l’inclusion.

• Mme Tonya Parker juge du Texas qui a décidé de refuser de marier des couples hétérosexuels tant et aussi longtemps que l'État ne donnera pas le droit à tous les citoyens de pouvoir se marier.

• Les GRIS du Québec pour leur présentation de leur mémoire en Commission parlementaire sur le projet de Loi 56, Loi visant à conter l’intimidation et la violence à l’école.

• Les personnes qui ont participé bénévolement à la Campagne de promotions des réalités LGBT À Chacun son métier, du Conseil québécois LGBT.

• La décision du Tribunal des droits de la personne de l'Ontario qui
a amené le gouvernement de la province à modifier son code civil. Dorénavant, les personnes transsexuelles pourront demander une modification de leur acte de naissance au gouvernement sans avoir à subir une chirurgie de changement de sexe au préalable.

• Les membres de Comité Trans du Conseil qui ont déposé leur plan de revendications au ministère de la Justice au début mai.

• La vidéo Alliées, Alliés ! Ensemble contre l'homophobie met en lumière des personnes hétérosexuelles qui ont à cœur d'intégrer les jeunes de la diversité sexuelle.

• L’élection du révérend gai Gary Paterson de la St Andrew's Wesley Church élu comme leader de l'Église Unie du Canada.

• Le tout premier défilé de la fierté gaie de l'histoire du Vietnam qui s’est déroulé à Hanoi.

Malheureusement, 2012 ne fut pas rose en tout point. C’est pourquoi cette année je partage avec vous ma liste des personnalités qui ne devraient pas retrouver des cadeaux de Noël sous leur arbre…


Les ratées de 2012

Le ministre Denis Lebel
Pour la modification à la LOI SUR L’AÉRONAUTIQUE - Règlement modifiant le Règlement sur les textes désignés et le Règlement sur le contrôle de l’identité, qui, en raison de l’article 5.2, porte atteinte au droit de bon nombres de citoyens transsexuels et transgenres de voyager par avion au pays, puisque l’article stipule dorénavant qu’«Il est interdit au transporteur aérien de transporter un passager dans les cas suivants : c) il ne semble pas être du sexe indiqué sur la pièce d’identité qu’il présente».

Le Pape Benoît XVI
Pour son discours en début d’année sur le mariage gai à l’effet que ce dernier était une menace à la famille traditionnelle et qu’il sapait le futur de l’humanité elle-même. Sans oublier qu’il a dénoncé lors de son allocution les pays qui adoptaient des
législations accordant les mêmes droits au LGBT.

Le conflit étudiant
Pour les politiciens, policier(e)s, étudiant(e)s, militants, chroniqueurs, animateurs, blogueurs, éditorialistes, gauchistes, droitistes, verts, rouges et autres couleurs de l’arc-en-ciel qui ont utilisé la démesure, l’irrespect, la violence verbale et physique, les menaces et la malhonnêteté intellectuelle pour défendre leur point de vue. Et par gentillesse, en ce temps des fêtes, je ne nommerai personne en particulier.

La chancelière Allemande Angela Merkel
Pour avoir réaffirmé en fin d’année son opposition à l’égalité de droit pour les personnes LGBT en ce qui concerne la mise sur pied d'égalité des couples pacsés (selon les modalités du partenariat enregistré allemand) et des couples hétéros mariés, entre autres en matière de fiscalité démontrant ainsi qu'elle n'a pas évolué depuis 10 ans et qu'elle n'a encore rien compris aux réalités des couples gais et lesbiens.

L'agence de presse américaine Associated Press
Pour avoir décidé de ne plus utiliser le terme «homophobie» (ainsi, entre autres, que les mots «islamophobie» ou «nettoyage ethnique»). L’A.P. les a enlevés de son «Style Book», un guide de style d'écriture de référence pour les médias américains et surtout pour les raisons qu’elle a mis de l’avant pour justifier son choix. «L'homophobie particulièrement, ça ne va pas. C'est attribuer une maladie mentale à quelqu'un, et ça suggère que nous avons des informations que nous n'avons pas.Ça ne semble pas correct. À la place, on utilisera des termes plus neutres: anti-gai, ou quelque chose de ce genre [...] Nous voulons être précis et justes et neutres dans notre langage.» Le Style Book expliquera dorénavant que «-phobie» étant «une peur irrationnelle, incontrôlable, souvent une forme de maladie mentale», le terme ne devrait pas être utilisé dans «des contextes politiques ou sociaux».

Et permettez-moi une petite dernière dans cette
catégorie : Le gouvernement Harper
Pour l’ensemble de son œuvre en 2012 et plus particulièrement les bills « Mamouth » qu’il a déposés en Chambre. Vivement l’élection en 2015…

En terminant
Permettez-moi de vous transmettre les meilleurs vœux pour le temps des fêtes ainsi que pour la nouvelle année de la part des administratrices et administrateurs du Conseil québécois LGBT. Pour ma part, je tiens à vous souhaiter une année 2013 tout a fait exceptionnelle. Qu’elle soit empreinte d’amitié, d’amour et de santé et qu’elle vous permette de vous réaliser au meilleur de vous-même. Bonne et heureuse année 2013.