LAUREN BEDFORD RUSSEL

De la mode à la politique, en passant par The Real L Word

Julie Vaillancourt
Commentaires
Si vous êtes familiers avec The Real L Word, diffusé sur Showtime, vous connaissez désormais la nouvelle cuvée de la troisième saison de cette téléréalité lesbienne à succès. Lauren Bedford Russel est non seulement la nouvelle coqueluche de la distribution, mais elle possède aussi plusieurs autres cordes à son arc. Digne progéniture de Richard Russel (célèbre écrivain financier newyorkais), Lauren a su créer sa propre entreprise de bijoux, qui deviendra de surcroît le fer de lance de son implication politique. Nous avons donc posé 5 questions à une des femmes ouvertement lesbiennes les plus en vue d’Hollywood. Voici ce que la belle entrepreneure et activiste nous a répondu. MODE ET POLITIQUE
Tes bracelets «Equality» vont au-delà de la mode pour supporter l’activisme LGBT, tandis que tes bracelets «Forward» sont devenus des symboles de la campagne du Président Obama. Comment en es-tu venue à utiliser la mode pour l’activisme politique?

Lorsque l’aventure a commencé, ce n’était pas dans mes plans d’aller aussi loin dans mon implication caritative et politique. L’idée a grandi et je suis aujourd’hui très heureuse des résultats. Je crois qu’élaborer un design à la fois simple et puissant, un bijou qui peut être porté tous les jours et lors de toutes les occasions, rend la chose beaucoup plus facile pour l’implication et l’activisme politique de tout consommateur.

THE REAL L WORD
Tu as participé à la troisième saison de cette unique téléréalité lesbienne américaine. Comment as-tu trouvé ton expérience?


J’ai beaucoup appris sur moi-même et ce, non seulement pendant le tournage, mais aussi lorsque j’ai regardé la diffusion. Ce qui a commencé comme un acte de foi est vite devenu une expérience inoubliable pour laquelle je serai toujours reconnaissante. Je n’avais pas réalisé que l'émission pourrait me faire grandir et je dois remercier mes fans pour cela et leurs mots d’encouragement inspirants. L'émission m’a apporté beaucoup, je me suis sentie comblée et je sens que j’ai aujourd’hui une respon-sabilité envers ma communauté. D’ailleurs, la troisième saison était géniale, avec la ville de New York et le groupe rock Hunter Valentine. Aussi, la dynamique des relations était beaucoup plus intéressante que pendant les saisons précédentes.

LESBIENNES À LA TÉLÉ
Outre The Real L Word, The L Word et le Ellen DeGeneres Show, il y a peu de représentations du lesbianisme dans les médias américains grand public. Qu’en penses-tu?


Nous avons vraiment une représentation limitée dans les médias, n’est-ce pas?! Je dirais qu’il est extrêmement difficile de présenter les multiples visages de notre communauté, mais que nous faisons un très bon travail avec The Real L Word. Je crois que cette saison a présenté plus de lesbiennes qui «réussissent» et c’est important! Et avec des émissions comme Glee, Pretty Little Liars et Grey's Anatomy, qui commencent à montrer de plus en plus d’histoires lesbiennes, je ne pourrais pas être plus heureuse, car ils commencent à normaliser l’idée. Enfin, l’histoire lesbienne est intégrée au récit. D’ailleurs, le grand public ne sait pas à quel point la présence de lesbiennes dans nos écoles et milieux de travail est grande! Plus les émissions grand public vont incorporer des lesbiennes à leurs histoires, plus ces femmes se sentiront à l’aise de sortir du placard.

FEMME D’AFFAIRES
En tant que femme ouvertement lesbienne, est-ce plus difficile d’être respectée dans le milieu des affaires?


Au début de ma carrière, j’ai dû parfois me battre pour être prise
au sérieux, mais je crois que cela venait davantage de mon manque de confiance. Lorsque j’ai créé mon entreprise et ma collection
de bijoux, la confiance s’est manifestée complètement. En tant
que femmes, il est de notre devoir et res-ponsabilité de nous faire respecter. Je crois que dans certains domaines, nous sommes
encore dans un monde d’hommes, mais cela change.

MODÈLE
Ayant réussi à t’imposer dans plusieurs domaines (entrepreneure, mannequin, activiste, personnalité télé ouvertement lesbienne), te considères-tu comme un modèle pour les jeunes lesbiennes?


Je me considère comme un modèle pour plusieurs personnes, en me basant purement sur le fait que plusieurs m’en ont fait le compliment! Et je ne suis pas du genre à avoir la grosse tête parce que j’ai passé à la télévision; j’ai un tumblr et un Twitter et je réponds à tous! Je crois que les gens qui m’ont découvert avec The Real L Word apprécient. C’est aussi très important pour moi d’y répondre et d’aider autant que je le peux. Je crois que si j’avais une chose à dire aux jeunes lesbiennes, ce serait de se tenir debout, d’être fières et de ne laisser personne troubler leur paix intérieure. Fixez-vous des objectifs de vie et accrochez-vous!


En cette période des fêtes, Lauren vous invite à visiter son site web pour voir sa collection de bijoux. Pour plus d’informations ou pour commander
www.lyonfinejewelry.com