Régime enregistré d’épargne-études

L’éducation… Le plus beau cadeau à offrir à un enfant!

Annie Sansoucy
Commentaires

Le coût des études postsecondaires n’aura jamais fait autant jaser qu’en 2012! Par manque d’information sur le fonctionnement des régimes enregistrés d’épargne-études (REEE), beaucoup de gens laissent d’importantes sommes entre les mains des gouvernements.

Peu importe le revenu familial de l’enfant, les gouvernements* verseront un minimum de 30 % du montant investi jusqu’à concurrence de 750 $ annuellement. Si le régime n’a pas été ouvert dès la naissance de l’enfant, ce montant pourrait même atteindre 1 500 $! Savez-vous que selon Statistiques Canada, quatre années d’études postsecondaires en 2030 pourraient facilement dépasser 100 000 $**? Voici, en quelques exemples, ce que le REEE pourrait faire pour vous.

Vous venez d’accueillir un nouveau bébé dans la famille ?
Avec la mise en place d’un programme d’épargne hebdomadaire de 52 $***, (auquel s’ajouteront les contributions gouvernementales), vous pourriez accumuler le montant requis pour quatre années d’études. Par contre, si vous décidez de débourser les frais pendant les études de l’enfant, il vous en coûtera près de 485 $ par semaine!

Vous n’avez pas de REEE et votre enfant arrive à l’adolescence?
Il n’est pas trop tard! Selon votre situation, plusieurs stratégies peuvent être mises en place pour alléger le fardeau financier du coût des études à venir. Depuis sa naissance, votre enfant a accumulé des droits aux subventions pour les années où vous n’avez pas cotisé. Afin de «rattraper» les droits reportés, vous versez une cotisation de 2 500$ pour obtenir le maximum annuel de subventions (750 $) et vous pouvez y ajouter jusqu’à 2 500 $ pour des subventions totales de 1 500 $ Donc, pour un enfant de 14 ans, pendant 4 ans vous effectuez un versement annuel de 5 000 $ dans le REEE afin de recevoir minimum 1 500 $ en subventions, ce qui veut dire 6 000 $ de plus au moment des études!

Vous êtes grands-parents?
Vous devenez souscripteur d’un REEE pour l’un de vos petits-enfants. Savez-vous que vous demeurez propriétaire des sommes investies dans le REEE? Par exemple, vous pourriez mettre en place un REEE et y verser un montant de 2 000 $ par année, et ce, dès la première année de vie de votre petit-fils. Lorsque ce dernier commencera ses études postsecondaires, il aura plus de 40 500 $*** d’accumulés en subventions et en rendements sur vos placements, et ce, après avoir récupéré votre investissement de 36 000 $! Dans tous ces exemples, le revenu familial net des parents de l’enfant pourrait faire en sorte que les subventions soient encore plus intéressantes.

Pour savoir si une telle stratégie peut s’appliquer à votre situation, n’hésitez pas à contacter un conseiller ou un planificateur financier.
Anie Sansoucy


Planificatrice financière et représentante en épargne collective pour Desjardins Cabinet de services financiers inc.

Caisse de la Maison de Radio-Canada
* Les exemples présentés ici s’appliquent à des bénéficiaires résidents du Québec.



** Les montants ont été arrondis pour les besoins de l’article. Le coût des études est basé sur le coût moyen des principales universités québécoises.



*** Basé sur un taux de rendement annuel de 5 %. Le rendement passé n’est pas indicatif du rendement futur. Un placement dans un organisme de placement collectif peut donner lieu à des frais de courtage, des commissions de suivi, des frais de gestion et d’autres frais. Veuillez lire le prospectus simplifié avant d’investir.


 

  Envoyer cet article

Régime enregistré d’épargne-études

L’éducation… Le plus beau cadeau à offrir à un enfant!

Peu importe le revenu familial de l’enfant, les gouvernements* verseront un minimum de 30 % du monta (...)

Publié le 25 octobre 2012

par Annie Sansoucy