Du 19 au 26 octobre 2012

Événements intrigants et poétiquement queer à Phenomena

Nicolas Lavallée
Commentaires

Les artistes QUEER ont toujours été les bienvenus à Phénomena et c’est encore plus vrai cette année. En plus de l’artiste transgenre Genesis Breyer P-Orridge il y aura 2boys.TV et Jef Barbara. On en rêve déjà!

2boys.tv / Generation
Dimanche 21 octobre
La Sala Rossa - 20h – 12$

Un regard en arrière, un regard vers l'avant et une course folle dans l'ici et le maintenant. 2boys.tv nous ouvrent leur placard dans une explosion de plumes, de rouges à lèvres et de poudre qui brilleront sous la lumière de ce spectacle burlesque nouveau média du 21e siècle! De plus, des artistes invités vont interpréter et réinventer certaines performances à partir des archives vivantes de 2boys.tv. On parle de 10 ans de création! C'est une occasion exceptionnelle de découvrir des performances mordantes, fabuleuses, épiques qui sont passées à l’histoire des fins de soirées du milieu underground. Avec 2boys.tv, Jordan Arseneault, Antonio Bavaro, Holly Gauthier-Frankel et d'autres invités spéciaux.



Jef Barbara
Mercredi 24 octobre
Série Les Turbulences
Divan Orange de 17h à 19h – entrée libre

Artiste queer androgyne à l’esthétique « bonbons assortis », l’homme au nom féminin a longtemps traîné ses paillettes dans les club souterrains, partout et nulle part, tel un papillon de nuit attendant sa métamorphose. Il nous convie à un genre… de plaisir transgenre.

Genesis Breyer P-Orridge

Le festival Phénomena, en collaboration avec le Festival du nouveau cinéma et la galerie La Centrale, accueille Genesis Breyer P-Orridge, véritable légende vivante, artiste subversif et controversé, figure majeure de l’underground new-yorkais. Trois événements sont organisés autour de cette rare visite à Montréal : le spectacle de Thee Majesty, un film et une exposition.

Genesis Breyer P-Orridge signe un important corpus qui oscille constamment entre le danger et l’essentiel. Pour P-Orridge, l’intégrité artistique doit aussi guider notre façon de vivre.



Genesis P-Orridge est considéré comme l’un des pères de la musique industrielle. En en 1969, il fait partie du provocant collectif de performance COUM Transmissions, devenu par la suite le groupe culte Throbbing Gristle. En 1981, P-Orridge fonde le groupe Psychic TV puis, en 1998, le groupe de spoken word et musique Thee Majesty, qui se produira le 20 octobre au Cabaret du Mile End.

Au début des années 1970, P-Orridge rencontre une autre légende, l’écrivain William S. Burroughs, qui le présente au poète, performer et artiste Brion Gysin : c’est le début d’une collaboration majeure expérimentant le « cut up ». Cette pratique dadaïste allait influencer P-Orridge durant toute sa carrière.



C’est en 1990 que P-Orridge fait la rencontre bouleversante de la performeuse Lady Jaye Breyer. Par amour, le couple entreprend le projet de se fondre en une seule entité via des transformations chirurgicale (implants mammaires, chirurgie faciale) créant ainsi le concept de pandrogynie. Leur projet, ainsi que le décès de Lady Jaye en 2007, a été documenté dans le très beau documentaire The Ballad of Genesis and Lady Jaye de la réalisatrice Marie Losier, présenté au Festival du nouveau cinéma en 2011 dans la section Temps 0. Le film sera présenté à nouveau au cinéma Excentris dans le cadre du festival Phénomena. La première aura lieu le 21 octobre en présence de Marie Losier et de Genesis Breyer P-Orridge.

Genesis Breyer P-Orridge expose partout dans le monde (Mass MOCA, Centre Pompidou, Tate Britain, Contemporary Art Museum St. Louis, Barbican Museum, the Swiss Institute et White Columns). On pourra admirer son travail pictural à la galerie La Centrale à compter du 19 octobre.

Genesis Breyer P-Orridge et Thee Majesty
Samedi 20 octobre
Cabaret du Mile End - 21h – 20$
5240 avenue du Parc


À la base un projet de spoken word, le groupe Thee Majesty a été créé en 1998 par Genesis Breyer P-Orridge avec le guitariste Bryin Dall. Maintenant formé en trio, avec Edley O’Dowd, le groupe propose un mélange de poésie et de musique hypnotique et incantatoire avec guitares saturées, percussions indiennes et bidouillages numériques.
Coprésentation avec le Festival du nouveau Cinéma

Les Yeux de Genesis Breyer P-Orridge
Du 19 au 28 octobre
Galerie La Centrale
4296 boulevard Saint-Laurent
Mer : 12h-18h, Jeu-Ven : 12h-20h, Sam-Dim : 12h-17h


La pratique hétéroclite et complexe de Breyer P-Orridge fait éclater les tabous par la transformation de la culture populaire, l'art, l'activisme et la spiritualité. À l'aide de collages, de performances, de modifications corporelles, de sculptures, de vidéos, d'écriture, de musiques et d'art sonore, le corpus de l'artiste a attiré l'attention, la discussion, l'admiration et, à plus d'une occasion, la censure. Son œuvre a été présentée un peu partout dans la monde et cette exposition, une première à Montréal, offre une occasion unique de découvrir le travail de ce créateur visionnaire.
Commissaires : Mathieu Beauséjour et Peter Dubé

The Ballad of Genesis and Lady Jaye de Marie Losier
Cinéma Excentris
3536 boulevard Saint-Laurent
Présenté en première dimanche 21 octobre à 13h en présence de Marie Losier et de Genesis Breyer P-Orridge (dans le cadre du FNC), puis jusqu’au 26 octobre au Cinéma Excentris


Ce film remarquable, couronné de prix, n’est pas un simple documentaire musical. Même si son personnage principal est Genesis P-Orridge, considéré comme l’un des pères de la musique industrielle, musicien et performer controversé des groupes Throbbing Gristle et Psychic TV; le sujet du film est aussi l'histoire singulière qu’il vit avec sa femme et partenaire artistique, Lady Jaye. Par amour, le couple a décidé de se fondre en une seule entité (pandrogynie), via des transformations chirurgicale (implants mammaires, chirurgie faciale).

 

  Envoyer cet article

Du 19 au 26 octobre 2012

Événements intrigants et poétiquement queer à Phenomena

2boys.tv / Generation Dimanche 21 octobre La Sala Rossa - 20h – 12$ Un regard en arrière, un regard (...)

Publié le 11 octobre 2012

par Nicolas Lavallée