Homophobie

La ville de Bruxelles va punir les insultes — notamment homophobes — dans la rue

Étienne Dutil
Commentaires

La ville de Bruxelles a décidé de lutter plus vigoureusement contre les insultes proférées dans la rue, dont celles qui sont homophobes, qui seront désormais passibles d'une amende pouvant aller jusqu'à 250 euros (un peu plus de 300 dollars).

« Toute forme d'insulte est désormais punissable, qu'elle soit sexiste, raciste, homophobe ou autre », a expliqué le bourgmestre (maire) socialiste de la capitale belge, Freddy Thielemans.

Inédit en Belgique, ce dispositif vise à lutter contre le sentiment d'impunité pour les incivilités quotidiennes. La municipalité a conclu un protocole d'accord avec le parquet, qui laisse la possibilité à la première de punir d'une amende administrative de 75 à 250 euros les injures, mais aussi les vols simples et les coups n'occasionnant pas de blessure.

Ces délits restaient jusqu'à présent peu punis en raison de l'engorgement des tribunaux, a expliqué un porte-parole du bourgmestre. « De ce fait, une partie des 2 500 policiers de la ville étaient peu motivés pour lutter contre ce type de faits », selon lui.

Les poursuites pouvant déboucher sur ces amendes administratives sont engagées sur la base d'un flagrant délit constaté par la police ou d'un dépôt de plainte. Le parquet pourra toutefois continuer à se saisir de dossiers, notamment en cas de récidives.

 

  Envoyer cet article

Homophobie

La ville de Bruxelles va punir les insultes — notamment homophobes — dans la rue

« Toute forme d'insulte est désormais punissable, qu'elle soit sexiste, raciste, homophobe ou autre (...)

Publié le 06 septembre 2012

par Étienne Dutil