Parc Serge Garant

Réaménagement bienvenu

André-Constantin Passiour
Commentaires

C’est maintenant officiel, l’arrondissement de Ville-Marie procèdera à des travaux de réfection au parc situé à l’arrière de la station de métro Beaudry. C’est ce qu’une pancarte indique bel et bien. Une fois ce réaménagement complété, au printemps 2013, on y installera une exposition de photos temporaire portant sur la danse contemporaine. Fruit du labeur acharné de l’activiste Mario D’Astous, ce projet verra donc le jour.

«On ne sait pas exactement quand, mais au moins c’est officiel que les travaux commenceront cet automne et se termineront ce printemps. C’est une très bonne nouvelle, je suis très, très heureux !», de dire Mario D’Astous qui travaille sur ce projet depuis plus d’un an et demi. «Il fallait faire quelque chose pour améliorer ce parc qui est au cœur du Village gai. De plus, Serge Garant était gai, c’était un homme de culture, il était normal que l’on transforme ce lieu en un espace dédié à l’art et à la culture», d’ajouter M. D’Astous.

On y trouvera donc cinq panneaux éclairés, à double face, comportant des photos de pièces de chorégraphes reconnus. Un 6e panneau renseignera les passants sur l’exposition. «Ce sont des photos flamboyantes de troupes de danse, quelque chose de vivant, de dynamique et d’artistique à la fois, mais on n’y trouvera pas de nudité», de noter M. D’Astous. Grâce à la collaboration de l’Agora de la danse, on pourra y admirer des images, entre autres, de Jose Navas, Margie Gillis, La La La Human Steps, Roger Sinha ou encore O Vertigo Danse. Il y aura des photographies provenant de dix compagnies de danse montréalaises.

Et pourquoi une expo sur la danse? «On dit que Montréal est une plaque tournante de la danse, il s’agissait donc de rendre hommage aux chorégraphes d’ici avec une telle exposition», de conclure un très heureux Mario D’Astous.

Mais qui était Serge Garant pour qu’on lui lègue un parc, aussi petit soit-il? Il a été musicien, compositeur, chef d’orchestre, professeur et critique. Il a même dirigé, à quelques reprises, l’Orchestre symphonique de Montréal à la fin des années 1960 et au début de la décennie suivante. En plus de nombreuses distinctions, il est fait officier de l’Ordre du Canada en 1980. Serge Garant est né à Québec en 1929. C’est à Sherbrooke qu’il décède, le 1er septembre 1986

 

  Envoyer cet article

Parc Serge Garant

Réaménagement bienvenu

«On ne sait pas exactement quand, mais au moins c’est officiel que les travaux commenceront cet auto (...)

Publié le 31 août 2012

par André-Constantin Passiour