Liban

Offensive contre les gais dans les cinémas pornos

Hector Cartier
Commentaires

Fin juillet, trente-six homosexuels présumés ont été arrêtés dans un cinéma porno de Beyrouth. L'opération fait suite à une campagne homophobe menée par Joe Maalouf, vedette d'une chaîne locale. Or ce dernier serait lui-même homosexuel, s’il faut en croire plusieurs leaders de la communauté gaie locale

Beyrouth a beau être l'une des seules capitales du Moyen-Orient où la vie gaie s'exprime de manière relativement paisible, elle n'est pas à l'abri des persécutions policière.

Preuve en est le raid qui s'est produit dans l'un des cinémas érotiques les plus populaires – en tant que lieu de drague – auprès des homosexuels libanais. Sur la base d'un reportage de la chaîne MTV Al-Lubnaniya, le site britannique GayStarNews rapporte que trente-six hommes ont été arrêtés au Cinéma Plaza, dont le propriétaire de cette salle.

Les caméras de la chaîne étaient apparemment sur place, dans le quartier chaud de Bourj Hammoud (dans l'est de la ville) au moment de l'opération. La salle a été fermée et mise sous scellés – pour la troisième fois, selon le reportage de MTV. La plupart des hommes interpellés, dont on ignore le sort à l'heure actuelle, seraient des « pervers sexuels », un terme utilisé en arabe pour désigner les homosexuels, et certains auraient été pris en flagrant délit. L'association LGBT locale Helem prévoit d'apporter un soutien juridique aux clients arrêtés.

GayStarNews note que cette descente de police médiatisée intervient alors que l'un des programmes les plus populaires de MTV, l'émission « Inta Hurr » (Tu es libre) mène une campagne contre les gais depuis plusieurs mois. Le 8 mai dernier, elle avait ainsi introduit une caméra cachée dans un autre cinéma porno. C'était dans la deuxième ville du pays, Tripoli. MTV avait diffusé des scènes de rencontres homosexuelles plutôt explicites – et surtout sans dissimuler les visages des clients.

Après une protestation de Helem, le programme avait été retiré et la salle fermée par la police. Depuis, le jeune présentateur de « Inta Hurr », Joe Maalouf, poursuit néanmoins ses diatribes aux accents homophobes, réclamant la fermeture des cinémas porno. Mais l'ironie est que Maalouf serait lui-même homosexuel.



C'est en tout cas ce qu'affirme Georges Azzi, fondateur de Helem et actuel dirigeant de la Fondation arabe pour les libertés et l'égalité. Sur Facebook, celui-ci a commenté l'affaire en ces termes: « Je ne sais pas ce qui est le plus triste: que Joe Maalouf soit gai (et bien connu par la communauté gaie) et qu'il travaille pour une chaîne conservatrice se prenant pour la police de la moralité ou le fait que ce jeune homo dans le placard avec son programme stupide puisse mobiliser la police comme aucun autre mouvement. »

 

  Envoyer cet article

Liban

Offensive contre les gais dans les cinémas pornos

Beyrouth a beau être l'une des seules capitales du Moyen-Orient où la vie gaie s'exprime de manière (...)

Publié le 31 juillet 2012

par Hector Cartier