Le samedi 18 août

La marche des femmes

Julie Vaillancourt
Commentaires

Premier événement du genre à Montréal, la Marche des femmes s’inspire des Dykes March qui ont cours dans les grandes métropoles telles que Toronto, San Francisco et New York, afin de célébrer la fille queer.

Cependant, dans la culture anglophone, le terme «dyke» est plus chargé politiquement, comme le précise Mylène St-Pierre, gestionnaire de projets à Fierté Montréal : «On voulait que notre Marche des femmes soit très inclusive, alors nous avons invité la FTQ, la CSN, les centres de santé des femmes et d’autres organismes».

Dès 11h, les femmes prendront la rue Ste-Catherine d’assaut, afin d’y marcher de la rue Champlain à la rue St-Hubert. Puisque l’événement aura lieu pendant la journée communautaire, les femmes sont invitées à quitter momentanément leur kiosque afin de se joindre à la marche. Évidemment, la marche est ouverte à tous, précise Mylène St-Pierre, soit «les femmes de toutes orientations, les alliés, les trans qui s’identifient femmes ou hommes», puisque le but est de rehausser la visibilité sociale de la femme, mais aussi d’exposer différentes réalités : celles des femmes lesbiennes et transgenres, par exemple, sont différentes l’une de l’autre.

«Ce type de marche se fait couramment dans les autres grandes villes et les différentes réalités sont davantage exposées, alors c’est ce que nous voulons aussi accomplir avec la marche des femmes», conclut Mylène St-Pierre.


Le point de rendez-vous sera au coin des rues Champlain et Ste-Catherine, le samedi 18 août à 10h. La marche débutera à 11h et se fera sur la rue Sainte-Catherine Est, entre les rues Champlain et Saint-Hubert.

Visitez http://www.fiertemontrealpride.com/ pour de plus amples détails.

 

  Envoyer cet article

Le samedi 18 août

La marche des femmes

Cependant, dans la culture anglophone, le terme «dyke» est plus chargé politiquement, comme le préci (...)

Publié le 26 juillet 2012

par Julie Vaillancourt