Les 14 et 15 août

S’amuser, mais aussi s’informer et réfléchir

Denis-Daniel Boullé
Commentaires

Si Fierté Montréal se veut un grand rassemblement festif des communautés LGBT et de leurs alliés, l’organisme ne veut pas oublier qu’ici et ailleurs des combats doivent encore se mener pour donner à toutes les personnes LGBT une existence sociale empreinte de justice et d’égalité. Dans le cadre de cette édition 2012, la conférence se fera sous le signe des droits.

«Nous avons essayé de couvrir l’ensemble des problématiques en lien avec les droits LGBT», explique Mylène St-Pierre de Fierté Montréal. «On parlera donc aussi d’immigration et du statut de réfugiés tout comme, entre autres, de la criminalisation en lien avec la séropositivité». Marie-Ève Baron de son côté parlera de la transition sexuelle et du milieu de travail. Comment est perçu le changement de sexe de la part des collègues et des supérieurs dans une entreprise, et comment faire face aux réactions d’un entourage peu ouvert à ces questions?



Bill Urich abordera de façon comparée les droits LGBT d’ici et d’ailleurs. Toujours en lien avec le droit, Me Bruno Grenier et Me Peter Shams évoqueront divers aspects légaux concernant les personnes LGBT. L’homme politique français Jean-Luc Roméro mettra l’accent sur une réalité que l’on occulte et qui touche beaucoup de gais : la sérophobie. Du côté des lesbiennes, un panel formé de militantes d’âges différents fera le point sur le militantisme lesbien à Montréal. Enfin, Andrea Zanin présentera l’histoire des lesbiennes au Canada.

«Il est important de signaler qu’au-delà des spectacles et des partys, il existe une réflexion politique autour d’enjeux tels que l’homophobie encore répandue dans notre société», avance Mylène St-Pierre, «ou encore la difficulté de vivre son orientation sexuelle dans de nombreux pays». Si au cours de l’année, sporadiquement, des conférences sont organisées et données autour d’une problématique spécifique, il n’y a pas de moments privilégiés et particuliers où les principaux acteurs, qu’ils soient universitaires et communautaires, peuvent se rencontrer pour faire un bilan et un constat des réalités LGBT. Et ainsi dégager les principaux axes d’interventions.



Ce qui donne le sentiment que chacun travaille dans son coin et pour son propre compte ou celui de son organisme. Ces deux jours de conférence souhaitée par Fierté Montréal tentent de remédier à cette situation. «La diversité des thèmes abordés tient compte, bien évidemment, des différents groupes qui composent les communautés LGBT, et on espère ainsi rejoindre le plus grand nombre de gens possible», conclut Mylène St-Pierre.


MARDI 14 août :
18h - 20h : Droits LGBT d'ici et d'ailleurs, avec Bill Urich
18h - 20h : Si au moins j'étais laide, avec Marie-Ève Baron
20h - 22h : Panel militantisme féminin à Montréal, avec des militantes de 20 à 80 ans.
À la Cinémathèque québécoise | 335, boul. De Maisonneuve Est

MERCREDI 15 août :
18h - 20h : Droits humains et sérophobie, avec Jean Luc Roméro
18h - 20h : Histoire des lesbiennes cuir au Canada, avec Andrea Zanin.
20h - 22h : Droits légaux LGBT, avec le Barreau Québécois.
À la Cinémathèque québécoise | 335, boul. De Maisonneuve Est


 

  Envoyer cet article

Les 14 et 15 août

S’amuser, mais aussi s’informer et réfléchir

«Nous avons essayé de couvrir l’ensemble des problématiques en lien avec les droits LGBT», explique (...)

Publié le 26 juillet 2012

par Denis-Daniel Boullé