Les 30 ans du Village

Priape, pilier du Village

André-Constantin Passiour
Commentaires

L’histoire du Village est intimement liée à celle de Priape et vice versa. C’est en novembre 1974 que Bernard Rousseau et Claude Leblanc ouvrent un petit sex shop, au 1111, de Maisonneuve Est.

Ils étaient loin de penser que cela les mènerait aussi loin puisque, moins d’un an plus tard, le magasin est la proie des flammes (septembre 1975). Ils se retroussent les manches et rouvrent Priape en 1976, on y vend alors des accessoires de cuir, des poppers et des jeans Levi’s 501 !

La vente de magazines et de films érotiques 8 mm leur permet de prendre de l’expansion. Priape est alors logé au 1661, Sainte-Catherine Est. Bernard et Claude, entre temps, s’associent à Robert et Ernest pour inaugurer le Cinéma du Village (l’actuel théâtre National), en 1984. On y présente des films érotiques. Avec l’avènement de la vidéo, cependant, le Cinéma fermera ses portes en 1993.

En 1987, Priape déménagera une 3e fois pour occuper le local du 1335, Sainte-Catherine Est, qu’il occupe toujours. Peu à peu, on augmente la dimension du département de sous-vêtements. Par la même occasion, en 1989, on rénove la boutique. Avec une telle variété d’items, Priape voit se pointer des clients de Toronto. Les commandes postales s’accumulent. On décide alors d’ouvrir une succursale à Toronto, en mars 1993, un minuscule 600 pi.2 ! L’année d’après, on agrandit en prenant le 2e étage au-dessus du bar Sailor.

Affligé par des problèmes de santé, Robert Duchaîne, un des associés, doit tirer sa révérence alors qu’auparavant, c’est Claude qui décède du sida !

L’internet arrive en 1996 et révolutionne Priape. Les commandes affluent du monde entier ! Les jeans, les T-shirts, les camisoles, les sous-vêtements et les maillots Priape Wear sont de plus en plus populaires. Coup sur coup, Priape pend la crémaillère à Calgary (2003) et Vancouver (2005). En 2007, à Toronto, le 501 rue Church se libère et Priape s’y installe, au rez-de-chaussée ! Les vêtements Priape Wear sont vendus dans des dizaines de boutiques à travers le monde.

Outre la vente de produits sexys, Priape est aussi synonyme d’appuis aux nombreux groupes communautaires et événements LGBT. Près de 2 M$ en commandites !

En 2009, Groupe Web ID devient le propriétaire majeur de Priape avec Thierry Arnaud en tant que président. Accablé de problèmes de santé, Bernard Rousseau prendra définitivement sa retraite deux ans plus tard…

 

  Envoyer cet article

Les 30 ans du Village

Priape, pilier du Village

Ils étaient loin de penser que cela les mènerait aussi loin puisque, moins d’un an plus tard, le mag (...)

Publié le 25 juillet 2012

par André-Constantin Passiour