Luca e Franco

Un coin d’Italie au Quartier Latin

Julie Vaillancourt
Commentaires

Nous prévenons nos lecteurs que ce qui suit n’est réservé qu’à ceux qui ne sont pas blasés de la cuisine et qui ont gardé leur capacité d’émerveillement. Car nous avons fait toute une découverte.

Si d’office la cuisine italienne vous laisse rêveur, alors sans hésiter, faites un détour chez Luca e Franco, ce petit bijou de restaurant qui se trouve au cœur de l’animation du Quartier Latin, tout juste à la sortie du métro Sherbrooke. Son hôte, Enrico Etauri, a un sourire dévastateur, car lui sait ce qui va atterrir dans nos verres et nos assiettes et nous virer les sens. À commencer par ce petit apéro, le Brazil 69 (aphrodisiaque sans doute à cause du nombre) fait de noix de coco, d’ananas et de rhum. Il y a aussi ce Mohito constitué de menthe, de gin et de concombre. Et c’est le décollage à la verticale. Nous avons apprécié cette version italienne du gaspacho, une soupe aux pois et à la menthe, très fraîche. Et voici les plats de résistance, agnolotti con burro di salvia (pâtes de veau farcies au beurre de sauge); tagliatelle bolognaise et sauce au veau. Entre parenthèses, l’établissement s’approvisionne à la Maison des pâtes fraîches. Et pour que le tout passe voluptueusement dans nos gorges délicates, un rouge Toscane Bartali; et si vous êtes un indéfectible du vin blanc, on recommandera le Marlborough Kim Crawford, un sauvignon. Puis, au dessert, la sucrerie reine italienne, le tiramisu, mais avec une déclinaison aromatisée au rhum et garnie de cacao. Comme il faisait un temps idéal, nous sommes allés sur la terrasse. Ne manquait plus qu’un chanteur napolitain pour nous sérénader. Si vous optez pour l’intérieur, le décor lounge est également très beau avec une mise en scène lumineuse jouant sur les teintes chaudes qui devrait favoriser les rapprochements. Avete capito?


Luca e Franco. 3443, rue Saint-Denis. Tél. 514-507-9700
www.lucaefranco.com/fr/desserts.html


 

  Envoyer cet article

Luca e Franco

Un coin d’Italie au Quartier Latin

Si d’office la cuisine italienne vous laisse rêveur, alors sans hésiter, faites un détour chez Luca (...)

Publié le 24 juillet 2012

par Julie Vaillancourt