Pierre Morin et René-Homier-Roy

Sortie du placard sous le signe de la tristesse

Denis-Daniel Boullé
Commentaires
«Il laisse dans un immense chagrin son conjoint René Homier-Roy», a-t-on pu lire dans la Presse. Pierre Morin, âgé de 80 ans, ancien réalisateur à Radio Canada, est décédé d’une crise cardiaque. Son conjoint René Homier-Roy, qui anime depuis plusieurs années une quotidienne du matin sur la première chaîne de la radio d’État, a toujours été discret sur son homosexualité et sur la relation de couple qu’il entretenait avec Pierre Morin depuis longtemps. L’avis de décès cependant confirme ce que de nombreux auditeurs pressentaient déjà. Depuis quinze ans à la tête de «C’est bien meilleur le matin», l’animateur vedette de Radio-Canada a souvent, au cours de ses émissions, parler d’homosexualité en fonction de l’actualité sans jamais faire intervenir sa vie privée, sans jamais en faire mention.

Bien sûr, des rumeurs couraient sur l’homme, mais celui-ci avait préféré se taire alors qu’il ne se passe pas un mois, sans qu’ici ou ailleurs, des célébrités artistiques, politiques ou sportives ne fassent le saut. Généralement, dans d’autres circonstances que lors de l’annonce du décès de leur partenaire.

Ce qui ne devrait plus surprendre constitue toujours et encore une « révélation » et soulève toujours la même sempiternelle question. Est-on obligé de le dire, ou non, quand on est quelqu’un de connu ? Les partisans du dévoilement rappellent que plus des personnalités le diront, plus le phénomène se banalisera. Les opposants soutiennent que chacun a le droit de ne pas afficher sa vie privée, et que cette obligation du dévoilement contrevient à la liberté de chacun. Reste que malheureusement, même d’une façon discrète, et surtout dans des circonstances tristes, un simple avis de décès peut faire la manchette des médias quant à l’orientation sexuelle d’un animateur. Il est sûr que pour respecter le chagrin de l’animateur, les journalistes ne le harcèleront pas de questions.

On devine aussi que René Homier-Roy, fidèle à cette posture qu’il a toujours privilégiée dans son métier, ne fera aucun commentaire sur son choix d’un dévoilement dans une rubrique nécrologique, sachant cependant que cela ne passerait pas inaperçu et susciterait une curiosité. En fait, même si cela relève toujours de l’événementiel, ce n’est plus réellement un tremblement de terre. Dans ce cas on ne peut que s’associer à la tristesse de René Homier-Roy d’avoir perdu son compagnon de vie et de lui transmettre nos sympathies et nos condoléances.

 
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Lorsque s'agit des couples heterosexuels c'est normal que les hommes parlent de ses epouxes et vieceverse, mais lorsque s'agit des couples de même sexe les homosexuels on dit que c'est la vie prive. Sur le même sujet diferent argument et diferent moralité. Publié le 29/07/2012
  • j'ai ressentie une très grande tristesse. il aime les hommes, et puis après.!! moi aussi, je suis gaie, homo, lesbien. tout mon entourage est aux courant. et personne en fait un cas. chacun sa vie. Publié le 07/09/2013
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Lorsque s'agit des couples heterosexuels c'est normal que les hommes parlent de ses epouxes et vieceverse, mais lorsque s'agit des couples de même sexe les homosexuels on dit que c'est la vie prive. Sur le même sujet diferent argument et diferent moralité. Publié le 29/07/2012
  • j'ai ressentie une très grande tristesse. il aime les hommes, et puis après.!! moi aussi, je suis gaie, homo, lesbien. tout mon entourage est aux courant. et personne en fait un cas. chacun sa vie. Publié le 07/09/2013