Le Planète

Bistro inspiré

Daniel Rolland
Commentaires

Il y a des journées où l’on veut très bien manger, mais sans que ce soit tout un cérémonial ni que ça coûte la peau des fesses.

Alors, excusez le jeu de mots, mais si vous ne voulez pas en faire tout un plat, vous êtes certain qu’en vous rendant au Planète vous trouverez ce bel équilibre. Mais je pense que l’établissement a pu performer contre vents et marées depuis 18 ans, parce que le menu est toujours attrayant, inventif et abordable. Mon veau parmigiana, par exemple, bat quatre as avec son fond de pâtes.

Le propriétaire de l’endroit, Jean-Luc Raymond, est d’un calme olympien et possède la formule en restauration. Formé à la gestion hôtelière, le gars connaît l’administration d’un restaurant sur le bout des doigts. Et il est épaulé en cuisine par deux Russes, Alexandre Nazarov et Valery Salionov. Un des plats qui a toujours la cote auprès de la clientèle, c’est la bavette. « Et durant la saison froide, nous avons le potage des îles qui est en réalité une soupe-repas », nous dit Jean-Luc. Celle qui m’accompagnait au souper me faisait remarquer le style décontracté du service. Nous avions Stéphane pour nous servir, un véritable boute-en-train. À lui seul, il sait vous détendre bien mieux qu’un antidépresseur.

S’il fait beau, on peut aller sur la terrasse et croiser certaines vedettes des médias. Le soir où nous sommes allés souper s’y trouvait Colette Provencher, la Miss Météo de TVA, et Nathalie Bibeau, son homologue au même poste à Radio-Canada.

Et mieux encore : vous-même allez être servi comme une vedette. Le Planète a figure d’institution non seulement dans le Village, mais dans tout le grand Montréal.

Le Planète. 1451, rue Sainte-Catherine Est. T. : 514-528 6953
www.leplanete.com

 

  Envoyer cet article

Le Planète

Bistro inspiré

Alors, excusez le jeu de mots, mais si vous ne voulez pas en faire tout un plat, vous êtes certain q (...)

Publié le 20 juin 2012

par Daniel Rolland