Aigle Noir

Moins sombre et plus ouvert !

André-Constantin Passiour
Commentaires

Pour ceux qui n’y ont pas mis les pieds depuis un certain temps, non, n’ajustez pas votre appareil, il a eu des rénovations à l’Aigle Noir ! Plus dégagé, plus clair, plus ouvert, quelques petits réaménagements qui insufflent une nouvelle perspective…

Jocelyn Roy, le propriétaire de l’Aigle Noir depuis le 1er octobre dernier, s’était fixé pour objectif, à son entrée en fonction, de rénover tranquillement ce bar «et de le rendre plus agréable et ouvert». Depuis plusieurs semaines, on a ainsi entrepris des travaux. À commencer par l’entrée ! «Lorsque je suis devenu propriétaire, les premiers temps, je me suis assis au bar et j’ai regardé les gens y entrer. Ceux qui n’étaient pas habitués, voyaient que c’était sombre, ils avaient peur d’y pénétrer et s’en allaient», de dire M. Roy. On a donc démoli une partie du mur, on a carrément dégagé l’entrée, on a mis un plancher de bois franc, un rappel de la terrasse estivale, et l’on a repeint avec une couleur plus pâle. Résultat : l’espace respire et devient plus accueillant…Vers l’arrière, on a enlevé l’arche, «cela semble plus grand et on a découvert une belle et ancienne colonne en fonte», explique Jocelyn Roy. La cabine du DJ a donc été envoyée sur la mezzanine. Poursuivant vers l’arrière encore, une section d’un mur du petit bar «sportif» à pris le bord offrant la vue du comptoir du bar jusqu’à la terrasse… Tout un contraste ! Les rénovations occasionnent, parfois, des surprises. Ce fut le cas lorsqu’on a voulu refaire l’isolation de ce bar «sportif», une fenêtre y était cachée sous bien des planches ! Donnant sur la cour arrière de l’édifice, cette fenêtre, en plus d’octroyer plus de clarté, accentue l’aspect urbain de bar de quartier qu’est l’Aigle Noir. Juste au bas des escaliers de cette portion arrière, on s’est débarrassé du placoplâtre, et qu’est-ce qu’on y trouve ? Un mur en bois d’origine. «Là aussi, ce fut une belle surprise, on en a profité pour exposer des affiches de l’Aigle qui dormaient au sous-sol», indique M. Roy. Le comptoir du bar principal a été rajeuni également. Côté rafraîchissements, on bénéficie maintenant de huit bières en fût, la ligne des Belles Gueules, mais aussi Stella Artois, Heineken ainsi que la Alexander Keith rousse ! «On a doublé littéralement le nombre de bières en fût offertes, il y a donc plus de choix pour la clientèle», de noter Jocelyn Roy. «On a pris huit mois pour faire des travaux et ce n’est pas fini, mais on fait une pause pour l’été, pour se reposer et réfléchir à la suite des rénovations. Pour l’automne, on a deux ou trois projets, dont le réaménagement de la scène», de terminer le propriétaire qui ne veut en révéler plus long...

Bar Aigle Noir. 1315, rue Sainte-Catherine Est, Mtl. T. 514-529-0040 ou www.aiglenoir.ca

 

  Envoyer cet article

Aigle Noir

Moins sombre et plus ouvert !

Jocelyn Roy, le propriétaire de l’Aigle Noir depuis le 1er octobre dernier, s’était fixé pour object (...)

Publié le 18 juin 2012

par André-Constantin Passiour

   
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Jocelyn Roy a beau chanter les louanges de son bar l'Aigle Noir, S'il ne règle pas le problème de ses barmans insultants et impolis, son bar est voué à la faillite! De plus en plus on entend des plaintes et les barmans (surtout un certain poilu torse-nu) continuent à insulter et à se moquer de leur clientèle. J'ai visité le bar l'après-midi du 25 mai, 2012, (je m'en rappelle car c'était mon anniversaire) et je souffre encore des commentaires cruels du type derrière le bar. Mes amis veulent monter un boycottage du bar...on verra. Publié le 24/06/2012
  • Je connais ce "barman poilu et torse-nu" de l'Aigle Noir. Il est completement centré sur lui-meme et considère la plupart de sa clientèle comme des "untermensch" (des moins-que-lui)! Comment le mettre à sa place? coupez les pourboires!!!! Ou encore mieux, M. Roy montrez-lui la porte! Publié le 28/06/2012
  • C'est quoi le nom de ce barman "poilu et torse-nu"? Publié le 28/06/2012