GUIDE ARC-EN-CIEL 2012

Île d’Anticosti : l’Île enchantée

Oscar Chica
Commentaires

L’île d’Anticosti est la plus grande île du Québec et l’une des moins densément peuplée avec moins de 300 habitants. Porte d’entrée du golfe Saint-Laurent, au large de la Gaspésie, l’Île d’Anticosti s’étend sur une longueur de 220 kilomètres et une largeur de 56 kilomètres. C’est 1895 qu’Henri Menier, l’homme d’affaires français et chocolatier, en fait l’acquisition dans le but d’en faire un lieu de chasse et de pêche. À cette fin, Menier a introduit quelque 200 cerfs de Virginie qui prolifèrent depuis.

Le seul village de l’Île, Port-Menier, porte son nom. L’île a ensuite appartenu à diverses compagnies forestières. En 1974, le gouvernement du Québec fait l’acquisition de l’île et aujourd’hui, les principales activités économiques des habitants sont reliées au tourisme et à l’exploitation de la forêt. L’Île d’Anticosti est une des destinations touristiques les plus originales du Québec. Jusqu’à nos jours, l’île est presque sauvage et un seul village occupe son extrémité ouest, Port-Menier, avec une population de 250 habitants. Néanmoins, cette île, la plus grande au Québec, possède un vaste Parc national qui s’étire sur 572 kilomètres carrés.

C’est un des plus beaux parc du monde, composé de falaises, de canyons, de chutes et de rivières. Le Parc national d’Anticosti héberge quelque cent trente espèces d’oiseaux, parmi lesquels le pygargue à tête blanche et des oiseaux marins. De nombreux cerfs de Virginie, des phoques gris et communs, des castors, des loutres, des ours noirs et autres mammifères y habitent. L’île d’Anticosti est connue pour la qua-lité de sa chasse au cerf. Cette activité a été confiée à la Société des établissements de plein air du Québec-SÉPAQ et à cinq pourvoiries privées à droits exclusifs de chasse et de pêche.

Ces pourvoiries accueillent 3000 à 4000 chasseurs annuellement. La chasse de cerfs sur l’île dépasse 10000 têtes par année. Deux réserves écologiques, soit celles de la Pointe-Heath et du Grand-Lac-Salé sont également situées sur l’île d’Anticosti. Plusieurs attraits peuvent être visités sur l’île : l’impressionante Chute Vauréal qui fait 76 mètres de haut et se jette dans un canyon d’une longueur de plus de trois kilomètres ; le Cap de la Vache-Qui-Pisse ou Cap de la Vache-Pisseuse, une falaise d’une quinzaine de mètres située dans la partie occidentale de l’île, ayant la forme d’une tête de vache au profil couronné de quelques touffes d’épinettes noires. L’eau s’infiltrant dans la masse calcaire resurgit en filets, d’où son nom évocateur.



The enchanted Island

Anticosti Island is the largest island in Quebec with 7923 square km. But the town has only 300 inhabitants, and so is the less densely populated municipality in the Province. This island is the way up in the St. Lawrence’ river facing the Gaspésie region with its 220 km long and 56 km width. Its history is entertwined with numerous legends of sunken ships and adventurers’ voyages. In 1895 French businessman Henri Menier bought the island with the hope of making it his hunting and fishing grounds. Menier, a chocolate maker, successfully introduced 200 deers that have grown into an important hurd, but unfortunately the buffalos and wapiti deers did not make it. The only village on the island is named after him and is located on the western tip. Most of the island’s population lives in Port Menier. The island was owned by various corporations such as the Consolidated Bathurst, but then, in 1974, it became the property of the Quebec government. Today, the main activities are tourism and forest industries. Specific areas are reserved for hunting and fishing activities. Salmon fishing is a very popular venue on the island. In 2001, the government created the Anticosti National Park with 2 ecological reserves: the Pointe-Heath and the Grand-Lac Salé. Cliffs, canyons and and the impressive Vauréal falls will enchant you if your looking for spectacular views.

 

  Envoyer cet article

GUIDE ARC-EN-CIEL 2012

Île d’Anticosti : l’Île enchantée

Le seul village de l’Île, Port-Menier, porte son nom. L’île a ensuite appartenu à diverses compagnie (...)

Publié le 04 juin 2012

par Oscar Chica