LGBT boréale

Pour une vie gaie communautaire en région

Olivier Gagnon
Commentaires

La communauté LGBT du Saguenay-Lac-Saint-Jean pourra de nouveau compter sur la présence d’un regrou-pement axé sur la démystification de l’homosexualité àet le réseautage. Née de l’idée conjointe de Marie-Pier Lamontagne et de Carl Gaudreault, l’association LGBT boréale a lancé publiquement ses activités le 17 mai dernier, à l’occasion de la Journée internationale contre l’homophobie.

Pour Carl Gaudreault, président de l’association et producteur télé originaire de la région, la mise sur pied de LGBT boréale était nécessaire. En effet, avec l’arrêt des activités du GRIS Saguenay–Lac-Saint-Jean au début des années 2000, plusieurs demandes lui étaient adressées chaque année afin qu’il donne des conférences pour parler et discuter ouvertement d’homosexualité. « Avec les années, j’ai constaté que les régions sont des plus en plus ouvertes, mais qu’il y reste beaucoup de chemin à faire. Il y a encore de l’intimidation, mais aussi de l’incompréhension, autant dans les écoles que dans les entreprises. », avance le trentenaire, qui a d’ailleurs été le dernier président du GRIS dans la région.

L’association, qui démarrera officiellement ses activités au cours de l’été et de l’automne, s’est dotée de deux missions distinctes. Tout d’abord, reprendre le flambeau de la démystification auprès de différentes clientèles, dont les milieux scolaires et professionnels. De plus, LGBT boréale souhaite créer de nouvelles opportunités d’échanges et de réseautage pour les membres de la communauté saguenéenne et jeannoise, autant sur les réseaux sociaux que dans les musées ou les cafés de la région. « Plusieurs gais et lesbiennes voudraient socialiser, mais aimeraient le faire dans un autre cadre que le bar gai du coin. Nous voulons donc orga-niser une vie communautaire pour ces gens-là », ajoute le producteur.

L’association est gérée par une équipe dynamique, dont les horizons et orientations sexuelles diffèrent et représentent bien la diversité régionale. Parmi eux se trouve un jeune policier, ouvertement homosexuel dans son milieu de travail. Impliqué depuis la création de l’association, il souhaite avant tout avoir un impact sur les mentalités les perceptions des jeunes homosexuels. « Nous avons beaucoup d’acquis en région, en terme d’acceptation et de tolérance, mais nous devons les maintenir et continuer la démystification. Notre rôle est aussi de fournir de bons modèles pour les adolescents, afin de leur prouver qu’il est possible de s’accomplir en région, dans l’emploi et les conditions que nous souhaitons », affirme le jeune homme.


Pour obtenir plus de détails sur les activités de LGBT boréale ou pour vous impliquer dans l’organisation de comités et de conférences, visitez la page Facebook officielle de l’association au facebook.com/lgbtboreale.


 

  Envoyer cet article

LGBT boréale

Pour une vie gaie communautaire en région

Pour Carl Gaudreault, président de l’association et producteur télé originaire de la région, la mise (...)

Publié le 24 mai 2012

par Olivier Gagnon