FEMINISME

Les mots de désordre de Marie-Andrée Bergeron

Olivier Poulin
Commentaires

Étudiante au doctorat en études littéraires à l’Université Laval, Marie-André Bergeron vient de publier Les mots de désordre aux Éditions du Remue-Ménage. Il s’agit d’une édition commentée des 50 éditoriaux du magazine féministe La vie en rose, qui a été publié de 1980 à 1987. «Pour moi, c’est d’abord un acte militant, explique la jeune femme.

J’ai voulu faire connaître ces textes à un nouveau public plus large et proposer des réflexions sur leur contexte, mais je souhaite d’abord créer des liens entre les féministes d’hier et d’aujourd’hui. Plusieurs des sujets abordés dans les éditoriaux, comme la question lesbienne et la lutte contre l’hétérosexisme, sont toujours d’actualité. On change les dates et les noms et ça pourrait avoir été écrit la semaine dernière » ajoute celle qui a fièrement milité contre la hausse des droits de scolarité. L’engagement est d’ailleurs au cœur du parcours de Marie-Andrée Bergeron, autant quand elle entonne des chants à saveur souverainiste à titre de chansonnière que le jour où sa conjointe et elle se sont mariées il y a trois ans. C’est cette même passion qui l’amènera bientôt à entreprendre un stage de post-doctorat à l’UQAM sur la figure de l’intellectuelle au Québec et à pondre un second livre un jour peut-être... On peut se procurer Les mots de désordre dans toutes les bonnes librairies pour 25$.

www.editions-rm.ca

 

  Envoyer cet article

FEMINISME

Les mots de désordre de Marie-Andrée Bergeron

J’ai voulu faire connaître ces textes à un nouveau public plus large et proposer des réflexions sur (...)

Publié le 23 mai 2012

par Olivier Poulin