Du 26 avril au 5 mai

Un 10e anniversaire tout en performances

Philippe Boivin
Commentaires

Au Cabaret Mado, une épilation à la cire sans poil incarné est un accomplissement suffisamment valable pour partir sur la brosse pendant une semaine. Quelle ampleur pourront alors prendre les célébrations d'un événement aussi majeur que le 10e anniversaire d'existence du célébrissime incubateur à drag queens? On ne vous dira pas que Mado accueillera des invités célèbres durant les dix soirs de fête où la pensée impure sera fortement encouragée, car loin de nous l'idée de ruiner l'effet de surprise! Les nombreux artistes à la chevelure à l'épreuve de la gravité devront donc enchaîner les prestations d'une qualité qui fait aujourd’hui la marque de l'établissement. Par conséquent, du 26 avril au 5 mai prochain, mettre la main sur une bouteille de fixatif dans les environs risque d'être aussi improbable que de déceler la présence d'une vergeture sur les cuisses chouchoutées de Mado.

Le directeur du Cabaret, Steve Poitras, se dit particulièrement fier de la programmation du 10e anniversaire : « Notre succès repose surtout sur la qualité de nos productions. Il est tout naturel, pour nous, d'en donner encore plus à notre clientèle à l'occasion du 10e pour la remercier de sa fidélité. Au cours des années, nous sommes parvenus à constamment nous renouveler, à penser à de nouveaux concepts et à nous mettre au goût du jour. La preuve? Même la semaine, nos soirées connaissent un succès fortement envié. »

Figure connue du public, Mado demeure toujours l'attraction principale de son Cabaret. Mais maman pourrait-elle un jour s'allonger toute l'année à Saint-Martin et laisser son bébé entre des mains moins plissées? « En une semaine, une soixantaine de personnes vont et viennent conti-nuellement au Cabaret. La relève est donc bien présente. Je suis certain que le succès serait au rendez-vous, même si Mado accrochait ses faux cils. Mais elle est tellement en forme! Le feu sacré brûle en elle comme à ses premiers jours. Je crois, malheureusement, qu'elle continuera à “bitcher” son public adoré encore longtemps! », compatit celui qui s'occupe de la carrière de la reine vénérée.



Jeudi 26 avril
La nuit des Dalida donnera le coup d'envoi aux célébrations sans fin, alors que Nicole mettra sa retraite en veilleuse (Jean-Pierre Ferland ne sera donc plus le seul à ressusciter sporadiquement sa carrière) pour faire plaisir à sœur Mado.

vendredi 27 et samedi 28 avril
Fidèle à ses habitudes de vieille fille routinière de 29 ans, Mado recevra, comme chaque fin de semaine, la crème des drag queens de Montréal, mais promet des numéros encore plus extravagants.

dimanche 29 avril
Dream prouvera qu'elle n'a pas besoin de convergence pour mousser la carrière de ses académiciens. Elle présentera les meilleures performances des dernières années, dont certaines ont été tirées de sa Dream Académie. Il serait étonnant de ne pas y entendre des chansons tirées de films de Walt Disney et de la série Glee.

lundi 30 avril
La musique fera place au théâtre pour la lecture publique des Belles-Soeurs de Michel Tremblay, dans une mise en scène de Frédéric Boudreault. Le spectacle a été chaleureusement applaudi l'été dernier.

mardi 1 mai
Questions de connaissance générale (ou plutôt d'ignorance générale), sourires gonflés au collagène, maillots de bain échancrés, sabotage et juges soudoyés sont tous des éléments qui voleront la vedette du concours Miss Cabaret Mado. Enfin un concours de beauté féminine auquel les hommes peuvent participer sans créer la polémique!

mercredi 2 mai
Ce qui est avantageux lorsqu'on incarne Britney Spears, c'est qu'il est possible d'être meilleur que la vraie! Ses articulations autrefois
agiles semblent avoir été handicapés par une sérieuse carence en confiance en soi. Gyzel (tout droit «importée» de Québec), quant à elle, regorge de charisme et, avec son hommage à Britney, ravive cette étincelle qui a jadis permis à la chanteuse de devenir l'icône d'une génération.

Jeudi 3 mai
La pauvre scène du Cabaret devra avoir les reins solides lors de l'événement phare du 10e, car elle devra supporter pas moins de 21 drag queens et leurs rubis polis, Mado et Kim Richardson. Ça sent le duo jusqu'au McDo Papineau!

Les 4 et 5 mai
Entourée de ses « Alexandre », Émily Bégin prendra le micro par les cornes dans l'arène aux paillettes scintillantes, et ce, deux soirs consécutifs. On rappelle à ceux qui n'écoutent pas la radio qu'Alexandre est son plus récent simple, qui rend hommage à son ami gai.

 

  Envoyer cet article

Du 26 avril au 5 mai

Un 10e anniversaire tout en performances

Le directeur du Cabaret, Steve Poitras, se dit particulièrement fier de la programmation du 10e anni (...)

Publié le 18 avril 2012

par Philippe Boivin