Études

Le Bisexuality Report fait le point sur la situation des bisexuels britanniques

Étienne Dutil
Commentaires
Publiée par l’Open University, cette étude a été menée par trois organismes militants: biUK, le Bisexual Index et le média Bisexual Community News. Elle offre une vision d’ensemble de la situation de la communauté bi britannique et permet de saisir les différents enjeux qui font sa spécificité parmi les LGBT. Le rapport aborde les problématiques propres à la communauté bi: biphobie, invisibilité et exclusion autant de la part de la communauté gaie et lesbienne que des hétérosexuels, mais aussi difficulté à simplement définir la bisexualité et le fait d’être bisexuel.

Le Bisexuality Report n’est pas la première initiative de ce genre. Les chercheurs/euses se sont inspiré-e-s du Bisexual Invisibility Report publié en 2010 par la Commission des droits humains de San Francisco. L’objectif du groupe de recherches britannique a été de créer un ouvrage similaire, propre à la communauté bi du Royaume-Uni tout en s’appuyant sur les recherches internationales.

C’est Meg Barker, maître de conférence en psychologie à l’Open University, qui a dirigé les travaux de recherches pour le Bisexuality Report: «Un point important du rapport est de suggérer que les bisexuels devraient être traités séparément des autres LGBT, explique-t-elle , car leurs expériences ne sont pas toujours identitaires, comme pour les gays, les lesbiennes ou les trans’. L’aspect spécifique des expériences concernant les bis est l’invisibilité».

En étant diffusée en ligne, l’étude pourra être non seulement agrémentée au fil des années, mais aussi beaucoup plus accessible dans d’autres pays. L’ILGA-Europe semble d’ores et déjà intéressée par la possible reconduction d’un tel document à l’échelle européenne.