Le samedi 10 mars

Nico Concerto dans l'Olympe

Philippe Boivin
Commentaires

Le samedi 10 mars prochain, il se pourrait fort bien que Nico Concerto transgresse la règle des « trois consommations maximum par jour » prônée par les pictogrammes animés d'Éduc'Alcool.

En effet, le D.J. au doigté contrôlé célé-brera son 24e anniversaire de naissance au contrôle musical de cette soirée Olympe du club Apollon, tout en évitant de prendre le contrôle de son véhicule. Pour sa grande première à l'Apollon, Nico promet d'être au sommet de sa forme et de laisser la foule pantoise. « J'ai vraiment hâte! J'aime bien mettre les titres que les gens veulent entendre et y incorporer ma touche personnelle. Mes amis D.J. me disent que j'ai un niveau technique assez élevé, de même qu'une bonne vision de mon plancher de danse. Ce sera le moment tout indiqué pour le prouver! », indique humblement le D.J. au visage dont la caméra raffole. Cette technique qui fait l'envie de plusieurs, Nico l'acquiert tout d'abord au centre de formation DJ Network en France, alors qu'il vient tout juste de fêter ses 18 ans. Le jeune adulte profite de sa présence sous les palmiers de la Côte d'Azur pour parfaire son art dans les plus beaux clubs de la Croisette. « Au tout début, je peinais à brancher mes écouteurs, tellement j'étais nerveux », se rappelle-t-il avant d'éclater de rire. De retour dans son Sherbrooke natal, Nico déploie sa collection musicale et branche convenablement ses écouteurs au Living Room sur une base régulière. Peu de temps s'écoule avant que D.J. Skittel'zz lui donne l'opportunité de se produire en sol montréalais, au club Unity, et que le Complexe Sky lui offre de participer aux soirées X-Static d'Eddy Jasmin, D.J. en qui Nico voue une grande admiration. « Je garde également d'excellents souvenirs de mes ouvertures pour Stéphan Grondin au défunt Par-king et de ma première visite au Dagobert, en plein Festival d'été de Québec », partage-t-il, avec le « feu sacré ». En cette soirée du 10 mars, celui qui se plait bien à être « agent libre » (sans résidence dans un club en particulier) n'abusera pas des bonnes choses, puisqu'il désire ardemment classer chaque minute de sa prestation dans ses souvenirs impéris-sables. Quelques shooters seront volontiers ingérés, mais aucun blackout ne sera toléré.

 

  Envoyer cet article

Le samedi 10 mars

Nico Concerto dans l'Olympe

En effet, le D.J. au doigté contrôlé célé-brera son 24e anniversaire de naissance au contrôle musica (...)

Publié le 21 février 2012

par Philippe Boivin