Rencontres d’affaires

SUCCESS STORY À LA PHARMACIE

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

Coup de projecteur ou coup de cœur, nous prenons le temps ce mois-ci de rencontrer deux membres de la Chambre de Commerce Gaie du Québec, les pharmaciens copropriétaires de l’enseigne Pharmaprix sur Sainte-Catherine au coin de Saint-André. Petite histoire d’un succès et une bonne adresse à mettre au carnet.

Pierre-Benoît Tremblay, 37 ans, et son associé Éric Van Hoenacker, 31 ans, ont repris la franchise Pharmaprix du Village (901, Sainte-Catherine Est) depuis le 29 janvier 2012. « C’est une seconde concession pour nous, explique Pierre-Benoît Tremblay, puisqu'il y a quatre ans, le 20 février, nous avions ouvert le Pharmaprix, au 3861 Saint-Laurent, sur l’ancien site du fameux Warshaw. »Éric et Pierre-Benoît s’étaient retrouvés à l'occasion d'une sortie au Sky. « Pris par l’ambiance, nous avons imaginé les projets les plus fous. C’est lors d’un brunch qu’on s’est rendu compte que nous avions toujours la même envie de monter une affaire. »

« Vincent Roy, pharmacien propriétaire lui-même, nous a vendu la succursale Saint-Laurent, pour aller ouvrir la nouvelle boutique Pharmaprix sur Sainte-Catherine… que nous lui avons racheté quelques années après. »

« Nous voulions nous rapprocher la communauté et mieux nous impliquer auprès du milieu d’affaires LGBT. Même si on dit qu’il y a plus de gais et lesbiennes sur le Plateau que dans le Village », sourit Pierre-Benoît. « De plus, l'adresse est prestigieuse, au cœur du centre-ville, et elle est belle ! »

Parlons beauté… et emploi
Puisqu’on parle beauté, « la beauté et la santé sont deux grands axes chez Pharmaprix », poursuit-il. « Au sein de ses succursales, la chaîne a développé le concept de la galerie Beauté, avec beaucoup de lignes exclusives, et selon la circulation des clients entre les vitrines, dès qu’ils entrent dans le magasin, et l’espace de la boutique. Jonathan Lanthier est le gérant de la galerie Beauté où il organise chaque année six événements cosmétiques. »

À titre ''personnel'', l’équipe Tremblay / Van Hoenacker emploie un gérant de magasin, deux aides-gérants, un gérant cosmétique. Celle de Sainte-Catherine/Saint-André emploie de 70 à 75 personnes, et celle de Saint-Laurent/Napoléon de 45 à 50 employés. « Nous sommes d’ailleurs à la recherche de deux pharmaciens; un pour chaque succursale. »
Pierre-Benoît assume principalement l'aspect commercial et la gestion du plancher; Éric s'occupe plus spécifiquement de l'officine et du labo.
« C’est la même structure dans les deux magasins. Nous essayons d'être un jour sur deux dans chaque succursale. »

Des clients et des amis
« À la fin de mes études, j'ai commencé à travailler chez Pharmaprix. Éric a même été mon stagiaire. J'ai beaucoup aimé le concept de cette chaîne, avec des allées très aérées, un espace qui respire et aussi une certaine classe dans le style, la déco et l'approche clientèle. En effet, les thèmes liés à la santé sont récurrents et font l’objet de campagnes régulières. Nous croyons beaucoup à l’enseignement de la santé auprès des patients et des clients. Grâce à des employés stables, comme Nancy et Marlène depuis 1994, ou Mélanie quelques années plus tard, nous pouvons développer une approche plus humaine et conviviale auprès de nos clients. »

« La boutique du Village est une belle occasion de nous faire connaître de la communauté », affirme Pierre-Benoît. « Depuis quelques années, Éric participe régulièrement à des actions communautaires au profit entre autres de la Fondation Arbre de Vie ce qui explique les feuilles dans nos vitrines en octobre… »

Affaire à suivre…
« Nous organisons ainsi des événements solidaires à la succursale Saint-Laurent au profit par exemple du Centre des femmes de Montréal. Nous avons réussi à rassembler près de 21 000$. Nous étions la deuxième succursale Pharmaprix en termes de dons au Canada. Dans le même esprit, qu’il s’agisse de limonade, vente ou épluchette de blé d'Inde, etc., les idées et les occasions ne manqueront pas entre juin et août dans le Village », pense Pierre-Benoît qui conclut : « Nous sommes très contents d'être dans le Village. Ce sera une boutique à surveiller… »

Pharmaprix Village est ouvert de 8h à minuit, sept jours sur sept
901 Ste-Catherine Est / 3861 St-Laurent


Dernière Minute !
La Chambre de commerce gaie du Québec embauche deux nouvelles ressources. « Ana Serrano est de retour à la chambre en tant que coordonnatrice des services aux membres », précise Marc-Antoine Saumier, le président de la CCGQ. « Marco Villeneuve revient vers Montréal après avoir habité à Toronto pour prendre le poste de coordonnateur de la programmation. Tous les deux sont disponibles depuis la mi-février afin de soutenir la croissance de notre organisation.»

 

  Envoyer cet article

Rencontres d’affaires

SUCCESS STORY À LA PHARMACIE

Pierre-Benoît Tremblay, 37 ans, et son associé Éric Van Hoenacker, 31 ans, ont repris la franchise P (...)

Publié le 20 février 2012

par Michel Joanny-Furtin