Jeux Olympiques de Londres

Une association de citoyens conteste le projet de Pride House

Hector Cartier
Commentaires

La Pride House des Jeux Olympiques de Londres est contestée par un groupe de résidents qui disent redouter qu'elle ne devienne un «aimant pour les éléments indésirables de la communauté gaie».

Un groupe de résidents de Clapham - l'endroit où doit être installé le pavillon LGBT des JO, dans le sud de Londres — s'oppose à ce projet en prétendant qu'il est «hautement probable» qu'il devienne un «aimant pour les éléments indésirables de la communauté gaie».

«Les Amis de Clapham» s'opposent notamment au projet d'événement LGBT, car il coïncide avec la Gay Pride de Londres et risque, selon eux, d'être utilisée «exclusivement» par les personnes LGBT pendant les deux semaines et demie prévues.

Le groupe réfute l'objection d'homophobie qui lui a été renvoyée, en expliquant que toutes les communautés comportent des «éléments indésirables».

L'association explique aussi que le projet ne présente aucun intérêt économique pour les résidents «puisque la plupart des activités qui s'y dérouleront à des fins caritatives se feront au bénéfice de la cause LGBT». Le groupe réfute l'objection d'homophobie qui lui a été renvoyée, en expliquant que toutes les communautés comportent des «éléments indésirables». Les défenseurs du projet de Pride House insiste sur le fait que la manifestation sera ouverte à tous.

«La référence aux "indésirables" est incroyablement agressive et dévoile la vraie motivation de cette objection. C'est une énorme opportunité pour Clapham de prendre part aux Jeux de Londres et de montrer que les Britanniques soutiennent les athlètes LGBT du monde entier», ont-ils fait valoir.

La Pride House doit accueillir des expositions, des débats et des évènements sportifs et culturels LGBT. Soutenu par la Mairie de Londres, elle ne fait pas partie du dispositif olympique officiel. L'objectif affiché du projet et la lutte contre l'homophobie et la promotion de la diversité dans le sport. 250 000 visiteurs sont attendus par les organisateurs.

La Pride House de Londres est la seconde de l'histoire des Jeux Olympiques. La première avait été à organisée à Vancouver lors des Jeux d'hiver de 2010.

 

  Envoyer cet article

Jeux Olympiques de Londres

Une association de citoyens conteste le projet de Pride House

Un groupe de résidents de Clapham - l'endroit où doit être installé le pavillon LGBT des JO, dans le (...)

Publié le 25 janvier 2012

par Hector Cartier