15e anniversaire du GRIS-Québec

Rencontre avec Martin Masson, président de GRIS-Québec

Olivier Poulin
Commentaires

On pourrait dire de Martin Masson qu’il était destiné à devenir président du Groupe régional d’intervention sociale (GRIS) de Québec. Après une enfance et une adolescence marquées par l’homophobie, la vie a voulu qu’il puisse aujourd’hui militer bénévolement presque à temps plein.

Après plusieurs années d’implication au sein du MIELS-Québec en mémoire des amis qu’il a perdus à cause du sida, Martin Masson s’investit maintenant à fond dans l’organisation du concert-bénéfice GRIS Majeur qui réunira la diva Diane Dufresne et l’orchestre de chambre Les Violons du Roy sur la scène du Palais Montcalm le jeudi 29 mars dans le cadre du 15e anniversaire du GRIS-Québec.

En gestation depuis un an, le projet de concert-bénéfice a reçu le feu vert du conseil d’administration du GRIS-Québec en août dernier. Démystificateur depuis trois ans, administrateur puis président depuis mars et juin 2011, Martin Masson croit que les besoins de l’organisme justifient l’ampleur de l’activité de financement : « Il manque 30 000$ dans le budget du GRIS-Québec chaque année. Il faut aller chercher des revenus autonomes à gauche et à droite et organiser plusieurs activités-bénéfice. Avec le grand concert du 29 mars, on veut faire d’une pierre deux coups : amasser des fonds et faire connaître l’organisme.» Martin Masson travaille donc quotidiennement à appuyer le directeur général André Tardif dans la planification du concert. Il s’efforce de trouver des commanditaires, il supervise l’encan silencieux qui suivra le spectacle et il doit également vendre des billets. «C’est une aventure qui n’est pas sans risque, explique le président, mais j’ai bon espoir qu’on vendra l’essentiel des 700 billets parce qu’une association entre Diane Dufresne et les Violons du Roy au Palais Montcalm, une salle aux qualités acoustiques exceptionnelles, c’est un happening absolument unique. Pour ma part, j’ai découvert Diane Dufresne sur le tard grâce à mon conjoint, mais je sais ce qu’elle représente pour la communauté gaie.»

Martin Masson croit profondément en la mission du GRIS-Québec. Il aurait d’ailleurs aimé que l’organisme existe lorsqu’il fréquentait la polyvalente La Camaradière du secteur Duberger / Les Saules au début des années 80. «L’école, pour moi, c’était l’enfer. Je me faisais insulter à longueur de journée. Ça a été des années très difficiles et mes résultats scolaires en ont grandement souffert, raconte-t-il. Les professeurs étaient souvent témoins des agressions à mon endroit, mais ils ne faisaient rien. Et quand je vais dans les classes aujourd’hui pour témoigner de mon vécu, je ne trouve pas que c’est vraiment mieux de nos jours. Au fond de moi, je souhaite que le GRIS-Québec puisse visiter toutes les écoles secondaires de la région. Mais pour ça, il faut des moyens.»

La prestation musicale des Violons du Roy avec Diane Dufresne le jeudi 29 mars à 19h30 au Palais Montcalm sera suivie d’un cocktail dînatoire avec encan silencieux. Les billets sont disponibles sur le réseau Billetech et au GRIS-Québec. Le prix des sièges au fond de la salle et au balcon est de 75$. Pour une place au parterre, il faut payer 125$ tandis que l’accès VIP (disponible au GRIS seulement) incluant une place aux premiers rangs et le cocktail d’après-concert vaut 200$. Des reçus de charité aux fins d’impôt seront remis. Pour en savoir plus, il faut appeler André Tardif au 418 523-5572.

 

  Envoyer cet article

15e anniversaire du GRIS-Québec

Rencontre avec Martin Masson, président de GRIS-Québec

Après plusieurs années d’implication au sein du MIELS-Québec en mémoire des amis qu’il a perdus à ca (...)

Publié le 24 janvier 2012

par Olivier Poulin