La Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, 15 au 21 janvier 2012

« Le tabagisme: un problème criant dans la communauté gaie et bisexuelle »

Hector Cartier
Commentaires

Dans le cadre de la Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, RÉZO, un organisme communautaire de promotion de la santé et du mieux-être auprès des hommes gais et bisexuels, et le Portail VIH/sida du Québec, en collaboration avec l’Hôpital général juif de Montréal, unissent leurs voix pour sensibiliser la communauté gaie et bisexuelle à la question très préoccupante du tabagisme.

En effet, selon les résultats de plusieurs études canadiennes et américaines, les hommes gais et bisexuels seraient deux fois plus nombreux à consommer les produits du tabac.

À Montréal, l’enquête «Êtes-vous satisfait? Peut-on faire mieux autrement?», menée en 2008 par RÉZO, qui visait à sonder les préoccupations de santé des répondants, a permis d’identifier que 20 % de l’échantillon d’hommes interrogés avaient été préoccupés par le tabagisme au cours de la dernière année.

D’autres sources avancent que 35 % des adolescents des communautés mentionnées fument, contre 29 % chez les hétérosexuels. De plus, selon plusieurs rapports, 47% à 67% des hommes vivant avec le VIH/sida fument, contre près de 20 % dans la population en général. La consommation de tabac chez les personnes séropositives peut avoir des impacts considérables sur l’efficacité des traitements et sur leur santé.

Robert Rousseau, directeur général de RÉZO, précise que « le rejet et la stigmatisation sociale induisent un stress supplémentaire chez les personnes gaies et bisexuelles, ce qui les rend plus susceptibles à la consommation de tabac.» D’autre part, le manque d’actions en prévention du tabagisme au sein de la communauté gaie et bisexuelle et la socialisation liée à la consommation de la cigarette qui jadis se faisait dans les bars, mais qui se poursuit toujours à l’extérieur des bars, sont autant de facteurs qui contribuent à l’augmentation du tabagisme dans ces communautés. « Il faut tendre la main à la communauté gaie et bisexuelle. Le Centre de prévention du cancer de l'Hôpital général juif voit dans cette sous-population à haut risque comme une priorité la réduction de la prévalence du tabagisme au Québec, qui stagne depuis quelques années », commente Joseph Erban, conseiller du Programme d'abandon tabagique à l'Hôpital général Juif.

Pour renverser cette tendance et inciter les hommes à modifier leurs habitudes de consommation de tabac, l’Hôpital juif de Montréal et RÉZO offrent depuis mars 2011 un service d’ateliers de groupe et individuel adapté aux hommes gais et bisexuels.


Rendez-vous le 16 janvier 2012 à 18 h 00 au bar Le Cocktail, situé au 1669, rue Sainte-Catherine Est

 

  Envoyer cet article

La Semaine québécoise pour un avenir sans tabac, 15 au 21 janvier 2012

« Le tabagisme: un problème criant dans la communauté gaie et bisexuelle »

En effet, selon les résultats de plusieurs études canadiennes et américaines, les hommes gais et bis (...)

Publié le 11 janvier 2012

par Hector Cartier