Philipinnes

Un père ébouillante son fils après avoir appris que trois de ses enfants étaient gais

Étienne Dutil
Commentaires
Aux Philipinnes, un père de famille a avoué à la police avoir agressé un de ses fils après avoir appris que trois de ses enfants étaient homosexuels. L'organisation Philippine LGBT Hate Crime Watch (PLHCW) a révélé aujourd'hui qu'un juene homosexuel de 19 ans, Edmund Padilla, souffrait de brûlures importantes après que son père, Erano, l'ait agressé avec de l'eau bouillante.??Erano Padilla aurait déclaré à la police avir agressé son fils en état d'ivresse, après avoir découvert que trois de ses enfants étaient gais. Il a été inculpé et placé en détention.??

PLHCW demande justice pour Edmund Padilla et appelle le le gouvernement à un plan d'action contre l'homophobie.??Reighben Labilles, porte-parole de PLHCW, a déclaré: «Nous demandons instamment au gouvernement d'initier des programmes en direction des parents et aux enfants LGBT qui promeuvent la libre expression de la sexualité et du genre».??

«Dans une société libre, les parents doivent respecter les droits de leurs enfants LGBT et s'interdire toute punition corporelle», ajoute l'organisation.??La semaine dernière, PLHCW appelé le président philippin Benigno Aquino à prendre en compte la violation des droits des Philippins LGBT après le discours historique de secrétaire d'État américaine Hillary Clinton appelant à des efforts accrus visant à protéger les drooits humains des homosexuels dans le monde.??«Nous espérons que l'administration du président Aquino encouragera la mise en œuvre des protections des droits humains des LGBT dans la loi, à travers des politiques et programmes spécifiques».??

Selon PLHCW, 147 personnes LGBT ont été assassinés dans le pays depuis 1996, dont 37 meurtres enregistrés rien qu'en 2011.

 

  Envoyer cet article

Philipinnes

Un père ébouillante son fils après avoir appris que trois de ses enfants étaient gais

L'organisation Philippine LGBT Hate Crime Watch (PLHCW) a révélé aujourd'hui qu'un juene homosexuel (...)

Publié le 05 janvier 2012

par Étienne Dutil