Malaisie

Un étudiant gai porté disparu par sa famille retrouvé officiellement uni à un Irlandais

Logan Cartier
Commentaires
Un homosexuel malaisien porté disparu par sa famille a été retrouvé après avoir épousé son partenaire de même sexe en Irlande, créant imbroglio et polémique en Malaisie. Étudiant gai en médecine, Ariff Alfian Rosli, 28 ans, avaient été signalé comme "disparu" par ses parents, il y a trois ans après l'interruption de contacts réguliers avec sa famille. Le jeune homme était titulaire d'une bourse pour étudier la médecine à l'University College de Dublin. Son père, Rosli Haron, avait déposé un avis de disparition auprès de la police et des ambassades d'Irlande et de Malaisie avant que lui et son épouse n'effectuent huit voyages en Irlande dans l'espoir de retrouver leur fils. La semaine dernière Rosli Haron a découvert des photos d'Ariff lors d'une cérémonie de partenariat civil avec son conjoint, Jonathan.

La mère de Ariff a écrit une lettre à son fils, lui demandant de revenir vers eux et un politicien malaisien qui avait aidé la famille lui a remis la lettre en main propre. Dans l'attente d'un éventuel dénouement familial, l'Organisation islamique Kepong pour la jeunesse, a demandé à la police d'enquêter sur le cas de Ariff. Le groupe affirme dans une plainte officielle que l'étudiant a «déshonoré le nom de notre pays, notre religion et notre race».



«Nous voulons faire pression sur le ministère de l'Enseignement supérieur qui sponsorise des étudiants pour l'enseignement à l'étranger pour s'assurer que l'indentité malaisienne des étudiants et leur islamisme sont éprouvés», a ajouté cette organisation qui se dit «opposéé à tout effort visant à intégrer ou à accepter la culture LGBT». L'Association internationale LGBTI de Malaisie rappelle que les relations entre personnes du même sexe sont encore illégales et passibles d'emprisonnement, d'amendes de de fouet dans le pays.