Cotisations au CÉLI

Attention aux limites de contribution au CÉLI

Yves Lafontaine
Commentaires
Les règles du compte d’épargne libre d’impôt (CÉLI) réservent de mauvaises surprises si on ne fait pas attention. Il peut être coûteux de dépasser la limite de cotisation. Depuis la création du CÉLI, le 1er janvier 2009, 6,7 millions de Canadiens ont ouvert ce type de compte d’épargne. La limite de cotisation est de 5 000 $ par année. Si l’on dépasse cette limite, l’excédent est sujet à un intérêt de 1 % par mois.

De nombreux Canadiens ont trop versé dans leur CÉLI parce qu’ils n’ont pas bien compris les règles de retrait. Ainsi, un épargnant peut retirer son argent de son CÉLI, à n’importe quel moment, sans payer d’impôt. Il peut remettre l’argent dans le compte par la suite, mais il doit attendre l’année suivante. Sinon, cela est calculé comme une cotisation excédentaire, sujette à une pénalité.

En 2010, le gouvernement a reconnu que la confusion était facile. Il a donc offert à 73 000 Canadiens de s’expliquer afin d’éviter d’être pénalisés pour l’année d’imposition 2009. Pour 2010, 103 000 contribuables ont reçu une lettre du fisc leur offrant d’expliquer leur situation. Même si le gouvernement accepte de faire preuve de souplesse, la prudence est de mise pour les cotisants.