Témoignage

«J’ai vécu le winter Party»

Philippe Boivin
Commentaires

Question de vous donner le goût d’y aller, nous avons demandé à l'adorable Joseph Odorisio (à gauche sur la photo) — lecteur assidu de Fugues et figure connue du Village —, de partager avec nous son Winter Party 2011.


Pourquoi as-tu décidé de dépenser des centaines de dollars pour participer au Winter Party?
Mon copain de l'époque voulait faire quelque chose de spécial pour souligner son anniversaire. Plusieurs amis avaient prévu s'y rendre. J'ai bien sûr suivi.


Le Winter Party compte un nombre impressionnant d'événements. As-tu pris part à toutes ces fêtes?
Non. Je suis tout d'abord allé au Pool Party du samedi après-midi. C'était le moment idéal pour socialiser avec tous ces gars qui ont fait partie de notre entourage pour le reste du week-end. Je suis ensuite allé siroter un cocktail au Score tout en restant sage, afin d'être en pleine forme pour le Beach Party le lendemain... La meilleure décision ever! Ce fut les heures les plus fabuleuses de mon séjour! J'ai vraiment senti Miami prendre vie lors de cet événement magique. Quel gai n'aime pas danser sous le soleil?

La rumeur veut que les gars y soient très chauds. Qu'en penses-tu?
C'était un heureux mélange de tout ce dont un gai peut rêver : des circuit boys musclés, des guys next door, des bears et des daddys (les plus sexy que je n'ai jamais vus)! Miam!

Est-ce mieux de s'y présenter célibataire?
Célibataire, en couple, « c'est compliqué »... peu importe votre statut social, vous aurez du plaisir. Mais c'est clair que le célibataire peut se permettre quelques (grands) écarts de conduite sur le plancher de danse. Pour ma part, j'ai réussi à conserver ma testostérone jusqu'à l'hôtel. Et, oui, ce n'est que mon chum qui
en a profité!

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui en seront à leur premier Winter Party?
J'ai malheureusement commis l'erreur de prendre une séance de spray tan la veille de mon arrivée. J'étais étonnamment la seule guidette ultra bronzée sur la plage. La grande majorité des gens exposaient un teint naturel. Moi qui pensais qu'à Miami, tout le monde abusait des UV!

Considères-tu la possibilité d'y retourner, avec un teint un peu moins orangé?
Hell yeah! Sans hésitation! Qui ne voudrait pas y retourner? Surtout que je suis désormais célibataire...

 

  Envoyer cet article

Témoignage

«J’ai vécu le winter Party»

Pourquoi as-tu décidé de dépenser des centaines de dollars pour participer au Winter Party? Mon cop (...)

Publié le 20 décembre 2011

par Philippe Boivin