autrement dit_présentation du nouveau fugues

Une vision plus large

Yves Lafontaine
Commentaires
Photo prise par © Robert Laliberté

Ce mois-ci, votre magazine Fugues change. Pas pour le plaisir de simplement changer, mais pour mieux répondre aux besoins actuels de nos lecteurs, c’est-à-dire vous tous. Les lecteurs changent, leurs intérêts aussi et le magazine se fera encore — mais différemment — l’écho de la voix des communautés LGBT et de leurs aspirations. Plus visibles tout en étant plus intégrés, mieux acceptés bien que parfois victimes de discrimination, les gais, les lesbiennes, les bisexuels et les transgenres ne se résument pas «uniquement qu’à çà», mais c’est une part importante de leur identité et de leurs réalités. Ils sont ouverts sur le monde, les cultures, les modes de vie, les idées… et le magazine le sera aussi.

Depuis près d’un an, l’idée d’effectuer des changements était dans l’air au sein de l’équipe, mais avant de les implanter, nous voulions évaluer votre degré de satisfaction envers Fugues, identifier ce que vous vouliez qu’on conserve et ce qui méritait, à vos yeux, d’être transformé, ce que vous vouliez qu’on améliore et les sujets que vous rêviez de voir (plus souvent) dans Fugues.

À l’ère où Fugues.com est mis à jour quotidiennement, à l’heure
où Fugues comme organe de presse occupe une place de plus en plus grande sur les réseaux sociaux, à l’heure où les portables et les téléphones intelligents deviennent les outils quotidiens d’accès à l’information, ce qui nous intéressait, en somme, c’était de voir ce que vous attendiez d’un magazine LGBT en 2012.

On a découvert que l’intérêt est particulièrement élevé pour le contenu des pages «actualité» et de la section «communautaire», tout comme pour pages culturelles (que 88% d’entre vous soutiennent consulter de manière régulière). On nous a dit souhaiter plus d’es­pace consacré aux tendances, aux relations amoureuses et aux gui­des de consommation. On nous a demandé de faire une plus grande place aux aînés (les plus de 55 ans) tout comme aux plus jeunes (les moins de 25 ans), aux expériences de vie, à l’implication sociale, aux tendances et activités de sorties. Certains nous ont exprimé également le désir de se faire surprendre, tant par les sujets que par les angles d’approche.

Le nouveau Fugues se veut donc, dès ce mois-ci — mais encore plus dans les mois à venir—, une réponse aux attentes que vous avez exprimées et à notre évaluation de ce que vous aimeriez que Fugues soit. Vous remarquerez rapidement l’effort porté sur la lisibilité des textes. Sans renier notre histoire ou prét­­endre avoir réinventé la roue, la nouvelle maquette accorde plus de place à l’image, elle est beaucoup plus élégante, plus claire, les caractères pour les textes sont plus grands et donc plus faciles à lire. Par ailleurs, votre collaboration sera plus que jamais sollicitée, tant pour vos commentaires de l’actualité que pour témoigner de votre réalité. À ce propos, surveillez nos annonces dans le magazine et sur notre page Facebook. Vous divertir tout en vous informant, vous faire découvrir tout en vous faisant réfléchir, voilà les axes dans lesquels nous poursuivrons notre démarche à vos côtés.

Mais rassurrez-vous, nous n’avons pas complètement changé — vous ne nous le demandiez pas non plus. Nous restons le magazine qui donne le pouls des préoccupations de l’heure; le magazine où l’on trouve l’information la plus récente et la plus complète sur tout ce qui concerne la communauté gaie du?Québec; le magazine qui réfléchit sur ce que nous som-mes et vers où nous nous dirigeons comme communauté sans trop se prendre la tête; le magazine qui aborde l’actualité avec un angle différent des médias conventionnels; le magazine qui soutient sa communauté par sa couverture rédactionnelle glo-bale et la commandite d’événements issus de la communauté GLBT. En somme, le renouvellement dans la continuité.

Nous démontrons ainsi pour - quoi Fugues a toujours été, est et restera «la» référence GLBT au Québec. Bonne lecture et excellente redécouverte.