RENCONTRE?AVEC JESSIE BORDELEAU

Pour l’amour des client(e)s

Julie Vaillancourt
Commentaires

Celle qui a inventé le Chouette Cocktail et la limonade maison au bar le Cocktail, a aussi initié le 5 à 7 des Chouettes Coquettes, qui est devenu, avec un effort soutenu, non seulement bénéfique financièrement, mais aussi au niveau relationnel. Jessie Bordeleau est barmaid depuis 3 ans et demi au Cocktail et ses clients réguliers font déjà office d’admirateurs. Pour preuve, la jeune femme extrêmement sympathique reçoit du sucre à la crème, de la compote de pommes maison et même des pantoufles tricotées par la tante d’un client, expressément pour elle! Rencontre avec une barmaid proche de sa clientèle.

Après avoir pénétré dans l’enceinte du Cocktail et salué son collègue Dominic, une journée type pour Jessie se traduit comme suit : « Je fais ma préparation de bar et, ensuite, mon chialage routinier. Je suis une personne super ordonnée et je développe souvent des façons de mieux fonctionner et je deviens parfois un peu anale! (rires) Je peux être critique, mais je pense que je suis une bonne motivatrice au travail, j’aime que le staff s’encourage mutuellement. L’harmonie au sein de notre équipe me tient à cœur! Parfois, j’aimerais avoir une position de gérance pour avoir un impact de mobilisateur!»

La clientèle du Cocktail est majoritairement masculine, m’explique Jessie, outre le 5 à 7 des Chouettes Coquettes qui se déroule un vendredi sur deux: « lorsque j’ai été engagée, c’était dans l’optique d’un bar de lesbiennes et ça m’intéressait, j’y voyais un certain prestige. Mais ça a changé en cours de route, car les lesbiennes on sait comment ça fonctionne; il faut aller les chercher, faire du marketing, constamment faire des rappels…Les lesbiennes ont un besoin d’approche différente des gars et consomment différemment. Aujourd’hui, le Cocktail a été réorien-té avec le karaoké et les spectacles de drags. Je suis finalement, la seule lesbienne barmaid qui reste!» Jessie est aussi la seule fille qui travaille de soir : «je fais les shifts d’ouverture, d’happy hour et de soir. J’aime bien la varié-té, que ce soit l’ouverture relax le dimanche, où je peux m’écraser et jaser avec mes clients, ou alors le vendredi soir, où c’est bondé de monde!» D’ailleurs, Jessie me confie qu’elle n’aime pas la routine au travail : «je ne me vois pas travailler de 9 à 5 dans un bureau, ça ne me ressemble vraiment pas! En plus, je n’aime pas l’odeur des tapis commerciaux… (rires)». D’ailleurs, elle a déjà côtoyé lesdits tapis commerciaux, par le passé : « mes premières expériences de travail étaient dans des bureaux de télé-marketing et il y avait du tapis sur les planchers et même les murs de fond. Par la suite, j’ai travaillé dans un bureau de comptable et c’était la même chose. Je performais bien au travail, mais je me sentais inconfortable. J’ai compris plus tard, un monde hermétique, routinier et cette odeur de cloison, de tapis commerciaux …» précise celle qui fait désormais aller ses talons sur les planchers de bois franc du Cocktail. Et puisque le concept du bar le permet, Jessie aime bien revêtir des costumes pour les partys thématiques, tels le Gala de la rentrée, ou encore l’Halloween : « Cette année, j’hésite entre un vampire ou un gars de la construction!» Pour connaître le choix de Jessie, il faudra célébrer l’Halloween au Cocktail!

Présentement étudiante aux HEC en marketing, Jessie effectue un perfectionnement en développement durable. D’ailleurs, les 3 branches de ce cursus académique soit, l’économie, l’écologie et le social, représentent bien Jessie: « je suis une personne qui mange bio, aime le recyclage et éventuellement aimerait faire du compostage, car là c’est impossible où j’habite dans le quartier de St-Henri! Côté social, je suis impliquée et défend diverses causes, dont la Prop 8 et j’aimerais bien travailler pour des causes humanitaires…» Lorsqu’on lui demande ce qu’elle fera au terme de ses études, l’idée de quitter son emploi de barmaid au Cocktail semble peu envisageable: « J’aime beaucoup le marketing, les comportements du consommateur, l’approche client! C’est pour cela, entre autres, que je travaille comme barmaid. Je ne me vois pas encore, à ce jour, quitter le Cocktail! J’aime ce que je fais, mes collègues, mon horaire et le contact avec les gens!»

 

  Envoyer cet article

RENCONTRE?AVEC JESSIE BORDELEAU

Pour l’amour des client(e)s

Après avoir pénétré dans l’enceinte du Cocktail et salué son collègue Dominic, une journée type pour (...)

Publié le 23 octobre 2011

par Julie Vaillancourt

   
Voir les archives

Anciens commentaires

  • Bravo Jessie! Super article! Publié le 31/10/2011