Les uns contre les autres, le 12 août

HOMMAGE À PLAMONDON par Martine St-Clair

Michel Joanny-Furtin
Commentaires

Sur la scène Émilie-Gamelin, le vendredi 12 août, à 21h, Martine St-Clair présentera un spectacle sur mesure en deux parties, inti-tulé Les uns contre les autres avec Martine. La première partie sera un hommage à Luc Plamondon. La seconde, intitulée DJ Martine, proposera des remixes de ses succès.

«Je termine ma tournée Entre vous et moi lors de ce concert dont la première partie sera un hommage à Luc Plamondon», explique Martine St-Clair, qui a débuté sa carrière en 1980 dans la première version québécoise de la comédie musicale Starmania de Luc Plamondon et Michel Berger. «Marc Hervieux, avec qui j’ai déjà partagé la scène lors d’un concert avec l’Orchestre Symphonique de Longueuil, chantera avec moi. Nos voix se marient bien. Il y aura même des chansons de Luc Plamondon que je chanterai pour la première fois», révèle-t-elle. Lesquelles? Elle hésite à répondre puis lâche, timidement, Rock pour un gars d’bicycle… Mais elle refuse d’en dire plus, en confiant : «C’est toute une expérience pour moi que d’interpréter d’autres chansons de Luc. La seconde partie sera un retour sur mes succès que Luc a écrits dans les années 80 : Cœur Ordinateur, mon premier album dont les douze chansons ont été écrites par Luc (dont les succès Pleure, ma p'tite soeur, Le Fils de Superman, Un homme sentimental, Laisse tomber et Oublie moi), juste après qu’il ait écrit L’homme de ma vie pour Diane Dufresne», un succès que Martine interprétera aussi.

Il y a 30 ans, Luc Plamondon ouvrait la porte du show-business à Martine St-Clair. Et pourtant, celle-ci n’ose pas se considérer comme l’une des ses interprètes fétiches. «Un protecteur. C’est ainsi que je qualifierais l’apport de Luc Plamondon à la chanson et à la culture francophone. Il est un protecteur de la langue française, affirme Martine St-Clair. C’est un grand parolier. Peu importe l’artiste francophone qui chante ses textes, ils seront compris de tous. Très tôt dans sa carrière, il a su collaborer avec les compositeurs et les musiciens. Par ses textes, Luc Plamondon fait vibrer les voix. Car certains sons vont mieux à certaines voix. Le texte et la musique sont ciselés; ce n’est pas la chanson de l’un ou de l’autre. Mots et notes sont en symbiose, un mariage artistique parfait. Je fais, moi aussi cet exercice, comme un défi, en écrivant des textes pour d’autres. J’y apprends qu’il faut s’oublier. C’est toute une démarche qui prend des années à comprendre. C’est là, le génie de Luc Plamondon.»



«LES?UNs?CONTRE LES?AUTRES», le vendredi 12 août à 21h, sur la scène Émilie-Gamelin, dans le parc du même nom. Infos : www.fiertemontrealpride.com ou 514-903-6193.
Événement gratuit, évidemment vos dons seront les bienvenus.