Mariage homosexuel

Débordée par les demandes de mariages gais, New York recourt à une loterie

Hector Cartier
Commentaires

Débordée par les demandes de mariages gais pour dimanche prochain, date de l'entrée en vigueur de la loi permettant ces unions, New York a annoncé une loterie pour désigner 764 couples, un record pour la ville.

L'État de New York est devenu le 24 juin dernier le 6e État américain, et de loin le plus grand, à autoriser le mariage gai. New York, la ville la plus peuplée des États-Unis, compte plus de 8 millions d'habitants.
Les demandes reçues depuis le 5 juillet indiquent que le nombre de personnes souhaitant s'unir légalement le 24 juillet «pourrait être quatre fois plus élevé que le record jamais atteint dans la ville en un jour», a indiqué le maire Michael Bloomberg dans un communiqué.
La ville a reçu 2 661 demandes de mariage pour ce jour-là depuis le 5 juillet, dont 1 728 provenant de couples homosexuels, précise la mairie.
Vu l'affluence des demandes, quelque 764 couples seront tirés au sort. La journée restera malgré tout unique dans les annales des noces de la Grande Pomme: jusqu'ici, le record était de 621 unions légalisées le 14 février 2003, un jour de Saint-Valentin, et de 610 le 8 août 2008, en raison du symbolisme de la date 08/08/08.
«Nous allons écrire l'histoire ce dimanche, tout le pays aura à nouveau les yeux tournés vers New York», a déclaré Michael Bloomberg.

Les couples souhaitant se marier à la fin de la semaine devaient s'inscrire sur le site www.nyc.gov ou appeler au numéro 311. Les inscriptions ont commencé à midi mardi (16h GMT), et seront closes à midi jeudi. Les gagnants seront avertis par courriel ou par téléphone vendredi à midi, soit l'avant-veille des cérémonies.

Les cinq circonscriptions de New York - Manhattan, Bronx, Brooklyn, Queens et Staten Island - organisent chacune un tirage au sort, et chaque couple doit indiquer dans quelle circonscription - un seul choix est autorisé - il souhaite se marier.

Manhattan célébrera le plus grand nombre d'unions, 400 au total, viennent ensuite Brooklyn (sud-est) et Queens (est) avec 112 cérémonies chacun, le Bronx (nord) avec 98 et Staten Island (sud-ouest) avec 42. La mairie conseille aux couples sélectionnés «d'arriver le matin, et pas plus tard que 15h45 dimanche».

Le 6 juillet dernier, Michael Bloomberg et la présidente du Conseil municipal Christine Quinn - une homosexuelle militante -, avaient annoncé que tous les services municipaux seraient ouverts dimanche, pour faire face à l'affluence de mariages.

Plus de soixante magistrats, volontaires des tribunaux de la mégalopole, vont en outre s'occuper d'examiner les déclarations de renoncement à la période de 24 heures normalement requise par la loi entre les vérifications de l'identité des époux et la légitimité de leur demande, et la cérémonie proprement dite.

«Nous avons fait tout ce qui était possible, tout ce que les employés municipaux peuvent soutenir. Nous ne voulons surtout pas que les couples attendent des heures et des heures, et repartent exaspérés alors qu'ils sont censés vivre le plus beau jour de leur vie», a souligné Michael Bloomberg.

Parallèlement aux cérémonies légales, la ville se prépare depuis plusieurs semaines à cette explosion de mariages gais. Hôtels, restaurants, fleuristes et entreprises de restauration à domicile rivalisent de propositions, tandis que Central Park prévoit une gigantesque journée de noces en masse le dimanche suivant.

Source :

D'après une dépèche d'AFP

 

  Envoyer cet article

Mariage homosexuel

Débordée par les demandes de mariages gais, New York recourt à une loterie

L'État de New York est devenu le 24 juin dernier le 6e État américain, et de loin le plus grand, à a (...)

Publié le 20 juillet 2011

par Hector Cartier