Efforts vs résultats

une relation parfois inégale

Philippe Boivin
Commentaires

Puisqu'il est constamment question de défis dans les résumés mensuels du concours, voici quelques devinettes, qui mettront sans doute votre matière grise au défi!

Première énigme : je ne risque désormais plus la suffocation chaque fois que Denis enfile un tee-shirt ou qu'il remonte sa fermeture éclair. Moment de réflexion... Réponse : le nombril de Denis. Eh oui! Grâce à tout le poids qu'il a perdu depuis le début de l'aventure, Denis « flotte » littéralement dans ses vêtements, laissant ainsi son nombril libre de tout resserrement contraignant. Deuxième devinette : dans un monde idéal, mes semaines seraient de dix au lieu de sept jours tellement je possède peu de temps libres. Réflexion... Réponse : l'agenda de Patrick. Des vacances? Très peu pour lui! Patrick réinvestira les quelques heures libérées par la fin de la session en exercice physique supplémentaire (on partagera d'ailleurs avec vous dans cet article quelques astuces pour un développement optimal de la masse musculaire, dont vous pourrez profiter autant que Patrick). On se rappelle que malgré ses efforts, Patrick accusait le mois dernier un retard sur l'objectif visé. Avec son rythme de vie effréné, il avoue mériter pleinement de profiter d'un week-end spa détente, alors que Denis revendique la nécessité de se voir prodiguer de bons conseils pour revamper sa garde-robe... deux souhaits qui font «étrangement» partie des prix destinés au gagnant. Oh! Oh! Serait-ce un petit effluve de compétition qui nous chatouille soudainement les narines?


Denis

Denis peut se targuer d'avoir atteint l'objectif qu'il s'était visé avec son entraîneur, Philippe Morvan. « J'ai perdu 30 livres en trois mois et huit pouces de tour de taille », confirme fièrement Denis, version allégée. C'est maintenant un entraînement de deux heures auquel l'enthousiaste verbomoteur doit s'attaquer trois fois par semaine. Un programme qui exige moins en intensité, mais considérablement plus en temps. Philippe Morvan spécifie que les graisses ont plus tendance à brûler durant une activité physique prolongée et moins intense. Denis saute donc d'abord sur le tapis roulant (30 min.), change pour l'elliptique (30 min.), accomplit un exigeant circuit musculaire (30 min.) et revient à la charge sur le tapis roulant (30 min.). Essoufflé, il retourne quand même chez lui à vélo. «Malgré tout, quand je compare ma routine à celle des participants à The Biggest Loser, j'ai presque envie de ranger mes craquelins faibles en gras et de faire quelques redressements assis devant ma télé», relativise-t-il tout en humour. Conscient du chemin qu'il lui reste à faire avant d'atteindre un poids réellement santé, Denis s'avoue quelque peu agacé devant ce plateau qu'il vient d'atteindre. «Je suis plus actif que jamais, mais depuis une dizaine de jours, les chiffres de ma balance stagnent», se désole-t-il. Denis reste toutefois confiant et mettra les bouchées doubles (sans vilain jeu de mots) pour impressionner sa famille au mariage de sa sœur en septembre. «Il y aura des gens que je n'aurai pas vus depuis plus d'un an, alors que je pesais 280 livres. J'ai hâte de voir leur réaction lorsqu'ils se trouveront face à ma nouvelle silhouette!», s'excite-t-il.

Denis semblait attendre que son apparence physique lui plaise davantage pour enfin commencer à s'épanouir. «J'ai envie de m'acheter une camisole. Auparavant, je n'aurais jamais osé dénuder ma peau de la sorte, mais maintenant, j'ai plus confiance en moi. Je me sens plus sexy», partage celui qui rêverait même de s'exposer plus que jamais en faisant la couverture du magazine. «Je verrais cela comme un accomplissement, comme la cerise sur le sundae... que je ne mangerais pas!», souhaite-t-il. Timide n'est assurément plus un qualificatif applicable à Denis!


Patrick
Pour la saison estivale, Patrick a demandé à son entraîneure, Michèle Ung-Tan, un programme étalé sur rien de moins que six jours. Motivé, vous dites? Plus question d'être dans l'ombre de Denis! Patrick, qui peinait à atteindre les 142 livres le mois passé, sème aujourd'hui la panique dans la communauté des balances avec son «poids lourd» de 146 livres (sec et sans son trousseau de clés). «Pendant la session, je travaillais l'avant-midi, j'assistais à mon cours durant mon heure de dîner, je retournais au boulot pour le reste de la journée et je me dirigeais vers le gym immédiatement après. Pas facile de manger suffisamment avec un horaire autant chargé! Augmenter ma masse musculaire était, par conséquent, un défi de taille, se défend-il. J'aimerais vraiment aller chercher cinq livres supplémentaires d'ici la fin du concours. Tout de même, quelques personnes ont remarqué une augmentation du volume de mes bras et de mes pectoraux! », se rassure-t-il.

Le nouveau programme de Patrick axe l'entraînement sur les jambes, auxquelles il doit consacrer deux sessions entières par semaine. «Plusieurs études stipulent qu'entraîner les jambes avec des exercices ''composés'' (qui travaillent à la fois les grands et petits groupes musculaires) tels que les squats stimule la production naturelle d'hormones anaboliques», explique Michèle. D'autres tactiques comme celles-là peuvent aider à augmenter son volume musculaire.

En voici quelques-unes*:

Dormez! Les muscles se régénèrent deux fois plus vite lorsque vous dormez. Ceux qui font de la musculation intensive devraient ajouter une heure de sommeil à leur nuit.

Mangez! Bouger le ventre vide? Jamais! Deux heures avant votre entraînement, consommez un plat d'environ 200 g constitué à 65 % de glucides (pâtes, pain, céréales, etc.) et à 35 % de protéines (viande, volaille, œufs, poisson, etc.). Une telle habitude aiderait à faire grimper une hormone impliquée dans la fabrication du muscle.

Mangez encore! Avant le coucher, les spécialistes conseillent de prendre une collation protéinée, qui permettra à vos muscles de se réparer convenablement. Deux œufs, une tranche de pain complet et un verre de lait feraient l'affaire. Le classique frappé de Whey peut être envisagé.

Mangez encore et toujours! Retarder un repas de deux heures risque de mettre votre corps en mode «privation», ce qui nuit à la croissance musculaire durant deux jours. Traînez avec vous en tout temps une collation riche en protéines (noix, barres de protéines, yogourt grec, etc.).

Faites place au gras! Un régime exempt de toute matière grasse risque de réduire votre production de testostérone. Mais attention! Deux cuillerées à soupe d'huile de lin, de sésame ou de tournesol suffiront.

Courez... à la fontaine! Boire au moins deux litres d'eau par jour peut vous aider à ajouter 10% de muscles supplémentaires.

Échauffez-vous! Exécuter préalablement le mouvement désiré avec peu ou pas de poids jusqu'à l'échec peut vous aider par la suite à soulever une charge plus lourde et ainsi à briser davantage de fibres musculaires.
Renouez avec votre divan! Après un entraînement, votre corps se met en mode « régénération » pendant 48 h, de là l'importance de ne pas travailler deux jours de suite le même muscle. Éloignez-vous donc du gym quelques jours par semaine pour accorder une pause à votre corps si sollicité!

Ne partez pas sans votre fidèle ami iPod! L'effet anesthésiant (oui, oui!) de la musique augmente de façon importante votre capacité à aller jusqu'au bout des séries les plus éprouvantes. Et vous n'aurez pas à endurer la fameuse «toune» qui vous tombe sur les nerfs et qui joue à tue-tête!

Créez un spa finlandais à même votre douche! Après l'effort physique, faites subir à votre corps ce choc thermique : restez sous l'eau froide durant une minute, sous l'eau chaude un autre minute et recommencez cinq fois. En se contractant, vos vaisseaux sanguins éliminent l'acide lactique, ce qui accélère la récupération et le développement musculaire.

Comme vous pouvez le constater encore une fois, il n'y a pas de recettes miracles pour sculpter son corps, et l'idéal peut être difficile à atteindre. À l'aide des bons conseils de leur entraîneur et de leur nutritionniste, Patrick et Denis ont saisi : ils marient l'exercice et l'alimentation adaptés à leurs besoins spécifiques, sans toutefois viser la perfection. Les résultats sont, règle générale, proportionnels aux efforts... mais la nature nous impose souvent ses limites. N’oubliez pas que c’est vous qui déciderez qui de Denis ou Patrick méritera entre autres un abonnement supplémentaire de six mois au Énergie Cardio Place Dupuis, une fin de semaine dans un spa-détende et une rencontre-conseil avec Johanne Longchamps de l’agence J.O. Inc., styliste vestimentaire, et une session de relooking chez Opium coiffure. Ne manquez pas la suite de l’aventure dans le prochain numéro et notre dernier article avant votre vote!


* Source : magazine Men's Health.


 

  Envoyer cet article

Efforts vs résultats

une relation parfois inégale

Première énigme : je ne risque désormais plus la suffocation chaque fois que Denis enfile un tee-shi (...)

Publié le 20 juin 2011

par Philippe Boivin