Plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie

La FECQ accueille favorablement le plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie et annonce des actions concrètes

Chantal Cyr
Commentaires

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) accueille favorablement le dépôt du plan de lutte contre l'homophobie dévoilé vendredi par le ministre de la Justice Jean Marc-Fournier.

« Cela fait trop longtemps qu'on parle de l'homophobie, mais que rien ne se passe. Avec ce plan de lutte ambitieux, le gouvernement va enfin pouvoir agir de manière structurée et cohérente. Nous allons maintenant surveiller de près sa mise en application! », déclare Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ.

Les cégépiens soulignent entre autres plusieurs engagements qu'ils jugent structurants comme la création d'un bureau de lutte contre l'homophobie et la création d'une chaire de recherche.
Les étudiants annoncent des actions concrètes pour lutter contre l'homophobie

La FECQ annonce également qu'elle travaillera pour que chaque cégep se dote d'une politique de lutte contre la discrimination et l'homophobie. Cette recommandation est issue d'une vaste réflexion qui s'est conclue lors de son Assemblée générale annuelle tenue en avril dernier. « Nous allons nous assurer que le plan de lutte contre l'homophobie trouve écho dans les cégeps. Nous voulons que chaque institution mette l'épaule à la roue pour que l'homophobie devienne chose du passé », conclut le président de la FECQ.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente près de 60 000 étudiants réunis dans 23 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 21 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.

 

  Envoyer cet article

Plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie

La FECQ accueille favorablement le plan gouvernemental de lutte contre l'homophobie et annonce des actions concrètes

« Cela fait trop longtemps qu'on parle de l'homophobie, mais que rien ne se passe. Avec ce plan de l (...)

Publié le 22 mai 2011

par Chantal Cyr