le premier mois de l’aventure de Patrick et celle de Denis

Apprendre à changer ses habitudes

Philippe Boivin
Commentaires

Le coup de départ est lancé depuis presque un mois pour Denis et Patrick, finalistes du concours Énergisez-vous avec Fugues. Les deux concurrents ont eu l’occasion de rencontrer une nutritionniste, qui a pu évaluer leurs habitudes alimentaires et apporter les modifications nécessaires à leur régime pour les aider à atteindre leurs objectifs respectifs. Leur condition physique a aussi été passée au peigne fin par les professionnels d’Énergie Cardio. Ils se sont également vu attribuer un entraîneur respectif, qui leur a préparé leur tout premier programme d’entraînement personnalisé. Voici donc comment Denis et Patrick ont amorcé l’aventure…

Denis lutte contre les tentations
Au premier jour de son entraînement, Denis se sent d’attaque. Armé d’une boisson énergisante, il rejoint celui qui le suivra, pas après pas, pour les prochains mois. La marche a été de courte durée avant que l’attachant quadragénaire commette son premier faux pas. «J’ai indiqué à Denis que, puisque son objectif est de perdre du poids, une bouteille d’eau lui serait un meilleur allié qu’une boisson sucrée», affirme Philippe Morvan, entraîneur chez Énergie Cardio Place Dupuis. Le «fit test» (évaluation complète de la condition physique réalisée par un kinésiologue) est un véritable cauchemar pour Denis. Incapable d’effectuer un seul redressement assis, une seule extension des bras, il s’essouffle rapidement au moindre exercice cardiovasculaire.

Frustré de constater que ses capacités physiques sont aussi limi-tées, il est d’autant plus frappé par son indice de masse corpo-relle (rapport entre le poids et le tour de taille qui permet d’éva- luer le risque de maladies liées à un excès ou à une insuffisance de poids) : il est à un cheveu de l’obésité morbide. «Mon âge physique a été évalué à 64 ans (pour un maximum de 69 ans), alors que je n’ai que 42», se surprend-il. Mais le choc a vite cédé sa place à une envie viscérale de dépassement. «Je fais mainte-nant mes deux heures d’entraînement trois fois par semaine», explique-t-il.

Denis est particulièrement fier d’avoir réussi à perdre sept livres en une semaine. Il est tout de même conscient qu’il finira par atteindre un plateau et qu’il n’éliminera pas les graisses toujours aussi facilement. «Denis consommait beaucoup trop de calories quotidiennement. Évidemment, puisqu’il mange maintenant moins et mieux, il a pu éradiquer quelques kilos dans un court laps de temps, précise la nutritionniste Catherine Lefebvre. Il doit apprendre à manger plus lentement, ce qui l’aidera à encore plus diminuer ses portions (le cerveau met un certain temps à recevoir le message selon lequel l’estomac est rassasié). Aussi peu que cinq bouchées de moins par repas permettent de perdre plusieurs livres au bout d’une année», précise-t-elle.

Même si Denis se permet encore quelques excès, il tente tant bien que mal de résister à la tentation de la nourriture. «J’étais récemment au restaurant et j’hésitais entre une pointe ou la pizza en entier. Je suis ressorti avec toute la pizza, pensant m’en réserver une partie pour mon dîner du lendemain. Je l’ai finalement engloutie au complet durant la soirée. Ce n’est pas si grave, puisque je m’entraîne maintenant», pense-t-il. Mais ne cherchez pas Denis à la cabane à sucre ce printemps! Il jouiera plutôt de la beauté de l’érable lors de ses nombreux déplacements en vélo, au lieu de profiter de son goût sucré au moment de savourer son déjeuner!

Patrick fait de la place dans son assiette… et dans son agenda
Patrick, qui souhaite a priori ajouter de nouvelles fibres à sa masse musculaire, a dû au départ accepter de nouveaux membres dans le club très sélect de son assiette. Lors de l’évaluation de son profil alimentaire, la nutritionniste Catherine Lefebvre s’est rendu compte que son alimentation riche en vitamines (beaucoup de fruits et légumes), était quelque peu carencée en protéines (viandes et substituts) et en céréales. «La poudre de lait écrémé est une bonne solution pour ajouter des protéines à une multitude d’aliments. On peut, par exemple, la dissoudre dans un verre de lait pour augmenter sa teneur en protéines», illustre-t-elle.

L’entraînement de Patrick mise évidemment sur l’hypertrophie. «On m’a d’abord suggéré un programme réparti sur trois jours, mais j’ai voulu y ajouter une session de plus», dit-il, certain de pouvoir le respecter au moindre exercice. Monsieur «J’ai-un-horaire-beaucoup-trop- chargé-pour-avoir-un-chum» pourrait-il donc bientôt envisa-ger d’accorder un peu de place à l’amour entre son travail, ses études et son entraînement? «Après le gym, j’arrive à la maison réveillé, gonflé à bloc. Peut-être quelqu’un de spécial?», lance-t-il, sourire en coin. Même s’il n’a toujours pas constaté de changements physiques apparents, Patrick reste motivé. «Je sais que la prise de masse musculaire de façon naturelle est un processus laborieux qui ne s’ancre pas dans l’immédiat», assume-t-il.

Grâce à sa physionomie plutôt mince, Patrick se réjouit de voir que son indice de masse corporelle se situe dans les norma-les. De plus, la conclusion de son «fit test» a de quoi surprendre. En effet, l’évaluation physique lui donne 25 au lieu de 32 ans (son véritable âge). «C’est toujours agréable de se faire dire qu’on a l’air jeune», blague-t-il. Il devra toutefois travailler fort pour acquérir de la force, ce qui lui permettra de s’entraîner plus intensément, pour un maximum de résultats. «Je suis sûre qu’il parviendra à atteindre ses objectifs. Patrick est assidu, discipliné, il s’alimente bien et n’hésite pas à poser des questions, surtout en ce qui a trait à l’exécution des mouvements», encourage l’entraîneure et kinésiologue Michèle Ung-Tan. Patrick aimerait gagner environ quatre livres au cours du prochain mois. Son menu modifié jumelé à son nouveau régime de vie saura-t-il combler ses attentes? Sa motivation sera-t-elle toujours à son apogée devant des résultats qui viendront fort probablement au compte-goutte?

Ne manquez pas la suite de l’aventure dans le prochain numéro!

 

  Envoyer cet article

le premier mois de l’aventure de Patrick et celle de Denis

Apprendre à changer ses habitudes

Denis lutte contre les tentations Au premier jour de son entraînement, Denis se sent d’attaque. Armé (...)

Publié le 22 mars 2011

par Philippe Boivin