Radical Queer Semaine — 10 au 20 mars

10 jours de festivités Queer!

Julie Vaillancourt
Commentaires

Pour sa troisième année consécutive, la Radical Queer Semaine (RQS) proposera, du 10 au 20 mars, une myriade d’activités en tous «genres». Aux dires de Steph Rivard, membre du comité organisateur cette année, c’est l’occasion unique de s’associer à un événement où il y a «volonté de promouvoir la différence sans dire que c’est différent, sans tomber dans les catégories, sans emprisonner dans une normativité. C’est un espace de liberté où l’on rencontre des personnes formidables!» Discussion donc avec Steph Rivard...

Quelle est la philosophie de la Radical Queer Semaine?

Pour moi, la RQS est un lieu d’échanges, de prise de parole, d’éducation, de festivités, où il est possible d’être soi-même sans avoir peur du jugement. J’ai rarement vu un endroit aussi inclusif et respectueux. On peut autant y faire la fête que parler d’art ou de prévention du VIH. La RQS, c’est collectif, c’est du partage. Culturellement et «identitairement» parlant, je prends mon pied avec mes queers !

Quels sont les événements à ne pas manquer?

J’invite personnellement les lecteurs à Présences Queer puisque je suis un littéraire-lecteur peut-être comme eux. Il est difficile d’insister sur certains événements ou ateliers, dans la mesure où le calendrier est baroque et que chacun peut trouver plusieurs chaussures à son pied. Personnellement, je ne manquerai pas la soirée d’ouverture le 10 mars, de 18h30 à 23h, à l’espace Mise au Jeu. Il faut y être! De 18h30 à 21h, il y aura une conférence sur l'éducation à la sexualité avec le chercheur Michel Dorais et des témoignages d'expériences intra-communautaires sur ce sujet (en direction d'élèves du secondaire, des cégeps et de l’éducation des adultes). À 21h, ce sera l'ouverture officielle de la RQS et aussi le vernissage d'une belle exposition sur fond de musique. À ne pas manquer: Gloreebox (le 11 mars), tout de suite après Présences, au Drugstore. C’est une collecte de fonds pour le Festival VIHsion et la RQS. On y propose un line-up de DJS assez impressionnant. Le «DJ-THON» commence à 21h et se termine à 3h. La formule est simple: vous aimez la musique, vous buvez, vous contri-buez! Jusqu’à présent, au menu: Mini, Plastik Patrik, Jonnybonnyrock, Narciss, Sigmao, DJ Like the Wolf, Frigid et Me-kanik. Ce sera une soirée mémorable!

Que nous réserve la soirée du 11 mars à la Librairie Raffin?

Ce sera l’inauguration de la section queer dans le cadre de la Radical Queer Semaine 2011. J’ai voulu y inclure des ouvrages qui, théoriquement ou littérairement parlant, abordent la question des identités sexuelles et du genre. De Sade à Guillaume Dustan, en passant par Virginia Woolf et l’incontournable Judith Butler, c’est un voyage au pays des tourmentés du genre que je propose. Des textes clairement «gais» comme À l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie d’Hervé Gui-bert s’y retrouvent, mais ils donnent la main à King Kong théorie de Virginie Despentes et à Queer de William Burroughs. Les visiteurs auront la chance de parler littérature, avec un verre de vin à la main, en lisant du Queer. L’entrée est libre, et je vous promets de belles surprises! Il y aura aussi des lectures de textes et des performances aux effluves queers. Pour vous mettre l’eau à la bouche, je vous annonce la présence de Marie-Sissi Labrèche!


Plusieurs événements sont organisés à la Libraire Raffin (6330, rue Saint-Hubert), dont les soirées Présences, avec des personnalités émergentes de la sphère culturelle montréalaise. Pour le calendrier complet des activités de la Radical Queer Semaine: radicalqueersemaine.org

 

  Envoyer cet article

Radical Queer Semaine — 10 au 20 mars

10 jours de festivités Queer!

Quelle est la philosophie de la Radical Queer Semaine? Pour moi, la RQS est un lieu d’échanges, de (...)

Publié le 22 février 2011

par Julie Vaillancourt