Rénovations

Chéri, on rénove!

Francis Lemay
Commentaires

Il y a bientôt deux ans que vous avez aménagé ensemble au rez-de-chaussée du duplex dont votre conjoint était propriétaire. L’espace était un peu exigu mais, qu’à cela ne tienne l’amour étant aveugle, vous vous en êtes plutôt bien accommodé jusqu’aux Fêtes cette année.

En effet, lorsque vous avez reçu vos amis et parents pour célébrer l’arrivée du Nouvel An, ce fut le drame. Non seulement la cuisine était-elle trop petite pour préparer toutes vos nouvelles recettes de Ricardo, mais votre seule salle de bain n’a su répondre à toutes les demandes après que vos convives eurent ingurgité le traditionnel champagne du passage à la nouvelle année. On ne vous y reprendra pas cette année.

Depuis, vous discutez de la possibilité d’agrandir votre nid, d’autant que le locataire d’en haut vous a laissé entendre qu’il ne renouvellerait probablement pas son bail cette année. Vous avez réfléchi à une multitude de possibilités, soit on agrandit en reprenant possession de l’étage, soit on agrandit seulement le rez-de-chaussée en empiétant sur la cour arrière par un agrandissement… avec ou sans fondations? avec verrière?


Pas si vite, mon lapin!

Vous devrez avant tout faire des calculs pour valider vos diverses hypothèses. Vous sera-t-il possible de continuer à mener une belle vie sans le loyer de location pour payer votre hypothèque? Hypothèque qui bien sûr devra être renégociée pour y inclure le montant des rénovations, peu importe l’avenue envisagée, car il faut normalement compter entre 50 000 et 500 000 $ ou plus d’investissements pour réaliser ce type de projet.



Cela peut sembler exorbitant, mais n’en demeure pas moins, somme toute, réaliste. Il faut se rappeler que cette dépense est un investissement plutôt qu’une gratification ponctuelle. Elle vous permettra non seulement d’améliorer votre qualité de vie mais elle contribuera à faire augmenter la valeur de votre propriété à long terme. Ainsi, n’oubliez jamais l’importance d’un investissement qui reflète non seulement vos besoins à court terme mais aussi l’accroissement de la valeur de la propriété au moment de la revente. Il n’est pas question ici de se construire le Taj Mahal (et pourquoi pas…)! Il faut tenir compte du quartier que l’on habite et de la valeur moyenne des propriétés avoisinantes.

Il est très facile de se laisser emporter par nos rêves lorsqu’il est question de rénovation. Il faut demeurer vigilant et s’astreindre à une très grande discipline, car que ce soit la découverte de surprises en cours de rénovation — qu’on ne pouvait prévoir à l’origine et qui se révèlent au moment de la démolition — ou des changements de dernières minutes aux matériaux choisis au départ, il y a plusieurs risques de dépassements de coûts. Il faut donc non seulement établir à l’avance un budget réaliste, mais surtout s’y conformer sans se laisser séduire ou emporter par la découverte d’un nouveau matériau de dernière minute qui entraînerait une dépense non justifiée.


Commencez dès aujourd’hui

Outre le budget, il y a les échéanciers. Tout le monde veut rénover sa maison au printemps ou à l’été. Il est donc crucial de débuter plusieurs mois à l’avance, car les mois d’avril à septembre représentent les moments les plus occupés dans le secteur de la construction. L’automne peut aussi se prêter à ce type de rénovations, mais il est essentiel de bien planifier toutes les étapes qui mèneront à vos rénovations.

Il faut ainsi prévoir de 2 à 3 mois de préparation. Une fois la décision prise de procéder à vos travaux, vous devrez consacrer beaucoup de temps à rencontrer les divers intervenants au dossier. Vous devrez savoir ce qu’il est possible de faire en rapport avec la réglementation municipale et obtenir vos permis. De plus, puisqu’il s’agit d’une rénovation majeure, vous aurez besoin de plans d’architecte ou de technologue qui devront être approuvés par votre arrondissement ou votre municipalité.

Ensuite viendront des rencontres avec des designers et des entrepreneurs généraux pour la réalisation des travaux et les choix de matériaux et de revêtements. La configuration efficace des espaces de vie qu’il s’agisse de la cuisine, des salles de bain ou des salles d’eau, il faut choisir les meilleurs finis en fonction de vos besoins et de votre budget. Un designer pourra vous guider dans ces choix.

Lorsque toutes ces étapes auront été complétées, il faudra compter de 2 à 3 mois pour la durée des travaux qu’il s’agisse de convertir un duplex en résidence unifamiliale ou un agrandissement. Il faut donc savoir qu’il peut s’écouler aisément 6 mois entre la prise de décision et la complétion du projet qui vous demandera temps et énergie ainsi que beaucoup de patience.


Un processus intimidant

Comme la plupart des homos sapiens, vous avez pris la résolution de faire plus d’exercices cette année. Pour ce faire, vous ferez appel à un coach pour concevoir un programme d’entraînement réaliste et sur mesure car ce n’est pas votre domaine d’expertise.

Il en va de même pour les rénovations. Vous pourriez rapidement manquer de temps et d’expérience pour coordonner tous ces corps professionnels. De la même manière dont vous le feriez pour vous entraîner correctement, pourquoi ne pas vous adjoindre les services d’un conseiller en rénovation qui vous assistera dans la coordination de toutes ces étapes et vous accompagnera tout au long de votre rénovation?

Il existe en effet des entreprises qui offrent ce type de services. Un appel suffit pour enclencher le processus et vous faciliter la vie. Alors, on y va mon lapin? Un bon départ vous aidera à concrétiser votre rêve dès cette année.

 

  Envoyer cet article

Rénovations

Chéri, on rénove!

En effet, lorsque vous avez reçu vos amis et parents pour célébrer l’arrivée du Nouvel An, ce fut le (...)

Publié le 28 janvier 2011

par Francis Lemay