PORTRAIT LESBOS 101 : DEL MARTIN & PHYLLIS LYON

Plus d’un demi-siècle d’amour et de militantisme lesbien

Julie Vaillancourt
Commentaires
Sans nécessairement faire aller les violons et sortir les mouchoirs, admettons qu’être une femme dans ce monde n’est pas toujours chose facile, surtout lorsque vous êtes de celles qui ne se conforment pas nécessairement aux mœurs et valeurs de la société patriarcale. Nous vous proposons donc, au fil des mois, une série de portraits de femmes anticonformistes (lesbiennes ou non) de tous horizons, ayant fait avancer la cause des femmes à travers les époques. Qu’elles soient décédées ou non, ces femmes au destin exceptionnel ont grandement marqué la société contemporaine, en inspirant les générations futures. Tel est le cas de Del Martin et Phyllis Lyon, un couple de lesbiennes militantes américaines. En ce mois de la Saint-Valentin, qui de mieux que le couple formé de Phyllis Lyon (86 ans) et de feu Del Martin (1921-2008), pour fournir un modèle exemplaire de la sexualité saphique, aux jeunes et moins jeunes? Cinquante-cinq ans d’amour, jusqu’au décès de Del en 2008…C’est avec leur amour mutuel, mais aussi avec un amour incommensurable pour les droits des lesbiennes, que les fondatrices de nombreuses organisations ont milité à une époque où la sexualité saphique était encore considérée comme une maladie mentale. En 1955, elles fondent l’organisation The Daughters of Bilitis, la première organisation politique pour les droits des lesbiennes de l’histoire qui publiera, dès 1956, The Ladder un bulletin d’information écrit par Phyllis Lyon. Dans les années 60, le jeune couple milite activement contre toute forme de lesbophobie. Aux conventions de la National Organisation for Women en 1971 et 1973, Del et Phyllis forcent l’organisation à inclure, dans leur programme féministe, la reconnaissance de la discrimination contre les lesbiennes. C’est en 1973 que le souhait le plus cher des Daughters of Bilitis se réalise, alors que l’American Psychiatric Association supprime l’homosexualité de la liste des maladies mentales. C’est à travers un militantisme sur plusieurs décennies que ce couple de lesbiennes fera avancer les droits de la cause et changera la perception des gens, à travers maintes conférences et publications. Notons Lesbian/Woman (1972), Lesbian Love and Liberation (1973) et Battered Wives (Del Martin, 1976). Ce sera l’occasion d’un militantisme à vie, qui se fera dans toutes les sphères sociales: avec Old Lesbian Organizing for Change, le couple militera contre toute forme d’âgisme. Le 13 février 2004, elles devinrent le premier couple de femmes à unir leurs destinées aux États-Unis, par les liens sacrés du mariage. En juin 2008, deux mois avant la mort de Del, le couple renouvellera ses vœux de mariage. Union qui aura fait ses preuves, si on pense à cet amour engagé qui durera pendant plus de cinq décennies.