RAMQ

Au Québec, l’homosexualité n’est plus une maladie

Étienne Dutil
Commentaires

Tel que promis en décembre, la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) a finalement retiré l’homosexualité de la liste des maladies indiquées sur son site internet. Le rresponsable des relations de presse de la RAMQ, Marc Lortie, a indiqué que «la modification a été apportée le 10 janvier».

Cette affaire avait défrayé les manchettes durant la période des fêtes. Pour sa défense, l’organisme gouvernemental avait argué de «contraintes informatiques et financières», expliquant qu’il utilisait la vieille version de la classification internationale des maladies, la CIM-9, dans laquelle figurait l’homosexualité. La CIM-10 a pourtant été adoptée il y a près de 20 ans par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), bien avant que la RAMQ mette en ligne cette information.

Il est impossible de savoir à quel moment la CIM-10 sera mise en ligne sur le site internet de la RAMQ, cette modification impliquant des «coûts importants». Il faudrait que le «gouvernement débloque des fonds pour que nous puissions apporter ces changements, mais il y a évidemment d’autres priorités», a expliqué M. Lortie à un journaliste du quotidien 24h, ajoutant que les codes figurant dans cette liste «sont très peu utilisés par les médecins puisqu’ils ne sont pas requis, sauf dans des cas très rares».

La RAMQ assure étudier présentement la liste pour savoir si d’autres modifications prioritaires devraient être apportées au document publié sur son site Internet. À titre d’exemple, le transsexualisme n’est plus considéré comme une maladie dans plusieurs pays alors qu’elle est inscrite au CIM-9.

 

  Envoyer cet article

RAMQ

Au Québec, l’homosexualité n’est plus une maladie

Cette affaire avait défrayé les manchettes durant la période des fêtes. Pour sa défense, l’organisme (...)

Publié le 13 janvier 2011

par Étienne Dutil