le garde-robe de frédérique

Ex et après...

Julie Beauchamp
Commentaires
Photo prise par © Robert Laliberté
La frénésie des Fêtes se fait sentir, une ambiance plutôt joviale habite le Garde-Robe. Les filles ont revêtu leurs plus beaux sourires et une traînée d’histoires volages alimente les conversations. Frédérique ne sait plus où donner de la tête entre les bouteilles, les verres et les bribes de phrases qu’elle capte ici et là. Nathalie et Sonia adorent refaire leurs histoires et s’inventer des scénarios. Elles se connaissent depuis 10 ans maintenant, elles ont une amitié inébranlable, ce sont des sœurs de vie. Qui a-t-il de plus intéressant que de décortiquer ses anciennes relations en prenant un cosmo? Chacune y va de ses commentaires, ses réflexions sur le pourquoi du comment on tombe amoureuse ou non. Elles sont toutes les deux célibataires, aventurières et adorent leur liberté quotidienne! Elles vivent leur Sex in the city à leur manière. Sonia aperçoit Marine, une de ses ex : «Hé! Marine!», cette dernière arrive l’air déluré avec cette candeur qui insuffle la bonne humeur. Elles se serrent quelques instants. «Nath, tu te souviens de Marine!» «Évidemment, on s’est rencontrées…ça fait au moins 2 ans.» Marine l’embrasse un peu gênée. «Oui, 2 ans déjà!» Sonia s’élance: «On trinque! À l’amitié!» Nathalie rétorque: «Oui, l’amitié y’a rien de plus important!» Marine a fréquenté Sonia pendant quelques mois il y a quatre ans, un mauvais timing, une histoire non mémorable qu’elles ont oubliée, elles se sont beaucoup mieux appréciées comme amies. Marine, 42 ans, cette ex-gymnaste spécialisée dans l’acrobatie, qu’elle enseigne depuis 20 ans, se déplace toujours (avec son tapis volant sous le bras), légère et gracieuse, ses cheveux mi-courts flottant au hasard et ses yeux bruns inspirant des sourires de connivence. Son coming out: à 19 ans, elle est partie avec son chum découvrir le Mexique, elle est revenue avec sa blonde vivre à Vancouver. Ses parents aimaient bien Jean-Philippe, mais préféraient le bonheur de leur fille: pas de drame, Marine ne connaît pas les drames familiaux ni conjugaux, Zen est son deuxième prénom.
Sonia raconte sa vie en flashback organisé, elle omet les détails houleux, elle axe sur les meilleurs coups et fait rire son public. Nathalie est plutôt calme, réservée, sa volubilité a pris congé, mais son enthousiasme est évident. Marine, égale à elle-même, écoute, réagit avec douceur et drôlerie, ses yeux marrons se fixent sur Nathalie, et elle lui lance: «Et toi, ne me dis pas que ta vie est un long fleuve tranquille?» Sonia intervient «Nath! C’est sûr que non, le mot aventure a été inventé pour elle!» «Franchement So, c’est n’importe quoi! Vraiment! Tu fais de la projection, j’pense!» Nathalie se défend sérieusement, non mais pourquoi Sonia en met-elle autant? Marine éclate de rire. «Ouais, vous n’avez pas le temps de vous ennuyer les filles!» Nathalie reprend: «C’est pas vrai Marine, ma dernière rencontre date d’il y a 5 mois, c’est pour dire…» Marine rétorque: «Et moi, je suis sans aventure depuis plus d’un an, alors ce n’est pas grave, je t’envie!» lui dit-elle en lui prenant le bras. À son toucher, Nathalie fige, elle n’est pas du tout insensible à cette fille, au contraire, elle lui plaît. De son côté, Marine retire sa main immédiatement, qu’est-ce qui lui prend, elle sent monter en elle une légère appréhension? Pourtant, elle la sent si proche. Sonia offre la tournée et se dirige vers Frédérique : «3 Cosmos, Fred!» «Tu passes une belle soirée?» «Super! Et j’ai retrouvé une de mes ex, j’avais oublié à quel point elle est géniale.» «Ouais, et je pense que tu as peut-être visé juste en la présentant à Nathalie!» «Hein? De quoi tu parles?» Sonia se retourne et les voit se parler dans l’oreille, bras collés. Un ombrage de jalousie lui traverse la poitrine. «Ben non, j’connais Nath, vraiment pas son genre!» Fred sourit : «J’croyais!» «Ben, tu te trompes!» Elle apporte ses consommations qu’elle dépose un peu irritée. Nathalie la regarde et lui dit doucement : «Ça va?» Elle répond promptement : «Oui, oui.» Marine la remercie un peu gênée : «Je reviens dans deux minutes.» Nathalie veut en savoir plus : «Mais, qu’est-ce que t’as?» «Tu veux savoir ce que j’ai, tu penses que j’vois rien!» «Tu vois quoi?» «Allô la cruise dans ma face, t’as pas envie d’être plus subtile?» «Non mais, t’es sérieuse là! C’est quoi le rush? T’as soudainement un regain d’envie pour la trapéziste! Cette fille, tu l’as flushée au bout de deux mois pour M-J et là, tu me joues le rôle de la femme abandonnée!» «Nath! C’est mon ex!» «OK, c’est ça la règle, on peut être amie toutes ensemble, mais…» «Oui, c’est ça la règle, l’amitié, c’est sacré, les ex aussi! À partir de là, prends tes décisions!» Sonia quitte le Garde-Robe en colère. Nathalie reste pantoise devant son cosmo ne sachant plus quoi penser quand Marine revient. «Sonia est partie?» «Oui.» «C’est de ma faute!» «Non, la mienne!» Elles restent là silencieuses en sachant trop bien qu’un aimant naturel les retient l’une à l’autre. Marine se risque: «Tu veux venir prendre un café?»
Il est 3 heures du matin, la foule quitte les lieux. Nathalie n’a pas bougé, elle sirote sa bière en regardant l’heure sur son cellulaire. Frédérique s’approche : «T’es toute seule?» «Oui, drôle de fin de soirée!» «T’attends quelqu’un?» «Non, quelqu’un m’attend, mais c’est pas une bonne idée.» Fred comprend l’éternel dilemme des désirs des uns et des autres. En même temps, le téléphone vibre, un texto: Si t’es pas couchée, appelle-moi; j’ai réfléchi et je m’excuse, c’est vraiment une fille bien xx. Nathalie se sent soulagée, le plus important est réglé. Elle compose un numéro de téléphone, ça décroche: «Marine! Je sais qu’il est tard…alors ce café, ça marche toujours?»