Romans, albums de photos et essais...

À paraître cet automne!

Commentaires
SEPTEMBRE

Le roman de Shabazz, La mort aura ton visage (H&O), risque de susciter une grande curiosité : un homme mourant coince un acteur célèbre dans un monte-charge. Le premier veut mourir entre les mains d’une belle gueule et le seul moyen prévu pour actionner l’ascenseur est que l’acteur tue son admirateur et jette son corps par une trappe actionnant ainsi un mécanisme de contrepoids. L’album de photos Kissed (Bruno Gmünder) nous entraîne sur le terrain de l’échange d’un baiser entre deux hommes. La bande dessinée de l’artiste israélite Iceman blue, Midnightman (Bruno Gmünder), présente un superhéros qui subit une fessée, voit ses pecs se gonfler alors qu’il tète les pecs d’un adversaire, et j’en passe. Comment fera-t-il pour résister à ses ennemis? H&O, de son côté, publie une traduction française de trois bandes dessi-nées d’artistes de renom qui allècheront sans doute les amateurs : L’invasion des Félinoïdes, de Patrick Fillion, Virtus, de Gengoroh Tagame et Winter’s Moon de Mauro Padovani. La première se déroule dans l’espace, la seconde chez les gladiateurs de la Rome antique et la troisième met en scène les amours interdites entre un cowboy et un amérindien dans le Far West.

OCTOBRE

The Pope is not gay! : une traduction d’un ouvrage italien d’Angelo Quattrocchi (Verso) qui analyse l’histoire de l’homophobie et du sexisme de l’Église catholique et ses répercussions dans les politiques de Benoit XVI. L’action du roman Lieutenant Darmancour (H&O) d’Éric Jourdan débute en 1697 et est articulée autour de Pierre Perrault Darmancour, fils de Charles Perrault, qui est impliqué dans un étrange incident avec un compagnon de jeu et trouve l’amour et la mort dans les rangs de l’armée. Publication d’importance, celle de Queers in American culture, 3 volumes (Praeger), une encyclopédie qui analyse la présence LGBT dans la culture populaire américaine depuis la fin du 19e siècle jusqu’à nos jours et ses répercussions sur les débats de société tout au long de l’histoire. Saviez-vous, par exemple, que le père du culturisme, Eugen Sandow (1867-1925), était gai, que la personnification féminine existait au début du 20e siècle et que le débat sur le mariage gai débuta dans les années 1950? Les amateurs des œuvres picturales de Ross Watson accueilleront avec joie la publication de Untitiles # (Bruno Gmünder) qui présente les multiples peintures de cet artistes dont les mises en scène s’apparentent souvent à Vermeer ou au Caravage et dont plusieurs tableaux front partie de la collection permanente de la National Gallery of Australia.

NOVEMBRE

Jewels (Bruno Gmünder) présente un album axé sur… les bijoux de famille. Que ce soit sous la forme de photographies, de peintures ou de bandes dessinées, l’ensemble met déjà l’eau à la bouche. Également chez Bruno Gmünder, Los Chicos présente les dessins d’Aknaton et les hommes nus ou à demi qui peuplent son imagination.

DÉCEMBRE

The Cambridge companion to gay and lesbian writing (Cambridge University Press) va sans nul doute constituer une publication d’importance pour les étudiants et amateurs avertis. L’ouvrage introduit le lecteur aux multiples concepts, débats et analyses relativement à la littérature gaie. Sur une note moins sérieuse, Bend Over : the Complete Guide to Anal Sex for Men (Alyson Books) vous présente tout ce que vous souhaitiez connaître sur la question, comment se préparer, quelle est la perception sociale de la pratique ainsi que de multiples trucs. The art of George Quaintance (Taschen) présente, de son côté, les œuvres homoérotiques de cet artiste exceptionnel du début du 20e siècle dont les représentations de cowboys et fermiers ont fait rêver bien des hommes et ont eu une influence indéniable sur les Tom of Finland, Harry Bush et Etienne qui suivirent.